Mademoiselle Alice
de Sophie Capitelle

critiqué par Bernard2, le 31 juillet 2019
(DAX - 70 ans)


La note:  étoiles
Petit roman pour l'été
A la fin de la Grande Guerre, lorsqu’Alice se retrouve ruinée, elle est contrainte de vendre le château dont elle a hérité. L’acquéreur n’est autre que celui dont elle est jadis tombée éperdument amoureuse, mais qui l’a délaissée pour en épouser une autre.
Alice, pour survivre, n’a d’autre choix que de devenir la gouvernante de son ancien amant.
On devine aisément la suite… L’histoire est banale, sans suspens, et le style très quelconque. Un roman de détente, qui ne laisse aucun souvenir.