Satané Dieu !
de Jean-Louis Fournier

critiqué par Catinus, le 28 juillet 2019
(Liège - 68 ans)


La note:  étoiles
Ce n'est pas triste
Dieu a créé le monde. Il est très content de lui. Oui, mais maintenant il s’ennuie. Avec son pote saint Pierre, il décide de gâcher la vie de leurs voisins du dessous (les hommes). Ils inventent (surtout Dieu qui est un vicieux) toute une série de fléaux, entre autres : la surpopulation, les virus, le pétrole, le moteur à explosion, le billet de banque, la passion, les moustiques, l’homme qui ronfle, les guerres de religion, etc.

Ce n’est pas triste ; du tout !

Un bref extrait pour vous donner le ton :

« Pourquoi faire du mal aux hommes ? »
- Je ne sais pas. Peut-être parce que je m’ennuie, dit Dieu.
- Qu’est-ce qu’ils vous ont fait ?
- Ils m’ont déçu, je ne les aime plus. Ça ne se commande pas, les sentiments.
- Tous les hommes ?
- Sauf Mozart.
- Vous les mettez dans le même sac.
- Dans le même sac. D’abord je les trouve moches.
- Ils sont fait à votre image.
- Je vous en prie.
- C’est vous qui l’avez dit, je ne l’ai pas inventé.
- Je devais être soûl. On a sonné, allez voir, regardez par le judas. Si c’est les hommes, vous n’ouvrez pas.