Délires
de Amanda Lear

critiqué par Veneziano, le 27 juillet 2019
(Paris - 42 ans)


La note:  étoiles
Une biographie en brèves humoristiques
Amanda Lear retrace ses vies multiples de mannequin, reine du disco, présentatrice de télévision, en Italie comme en France, chroniqueuse radio, vamp ou supposée telle. Elle le fait sous forme de brèves humoristiques empreintes tant de causticité, habituelle, que d'humilité et de lucidité, ce qui nuance la personnalité de cette femme polymorphe, plus diversifiée que l'image clinquante qu'elle s'est plu à filer au fil des décennies. Cette lecture ne relève certes pas de la plus haute métaphysique, mais reste plus profonde qu'elle en a l'air. L'artiste ne manque ni d'esprit, ni de répartie, ni de finesse. Cela change allègrement de la plupart des créatures écervelées qui peuplent le petit écran. C'est assez instructif et divertissant.