Les caves du Vatican, suivi de La symphonie pastorale
de André Gide

critiqué par Jfp, le 27 juillet 2019
(La Selle en Hermoy (Loiret) - 71 ans)


La note:  étoiles
gide l'insondable
Quel contraste entre "Les caves du Vatican", cette pochade anticléricale, et cette apologie de la pureté religieuse que constitue "La symphonie pastorale" ! Décidément, André Gide restera toujours cet écrivain insaisissable, amoureux des contrastes, partagé entre son amour de l'humanité et une vision très sombre de son destin. Mais toujours cette langue inimitable, à la limite de l'afféterie mais sachant si bien décrire la complexité de l'âme humaine. Deux facettes du talent d'un très grand écrivain qui mérite d'être toujours lu, et relu, sans jamais avoir pris une ride…