A la maison des pauvres
de Isaac Bashevis Singer

critiqué par Catinus, le 25 juillet 2019
(Liège - 68 ans)


La note:  étoiles
Très déçu
Deux nouvelles : « A la maison des pauvres » et « Gimpel le naïf ».
Je n’ai pas accroché du tout à ces récits trop misérabilistes qui se déroulent dans le milieu juif.