Sisters
de Michelle Adams

critiqué par Reginalda, le 25 juillet 2019
(lyon - 52 ans)


La note:  étoiles
Artificiel et prévisible
Irina a été abandonnée par sa famille à l'âge de trois ans : ses parents ont gardé sa soeur aînée, Eleonore. Désormais âgée d'une trentaine d'année, elle apprend la mort de sa mère et se rend dans la demeure familiale en Écosse pour tenter de comprendre : « Pourquoi ? Bon sang, pourquoi m'ont-ils abandonnée ? » La question revient au moins un millier de fois dans le livre, histoire que le lecteur ne perde pas de vue l'objet de la quête de l'héroïne.
Pour fonctionner, un thriller/suspense psychologique doit receler un minimum de surprises et que celles-ci ne paraissent pas trop artificielles. Le problème, avec "Sisters", c'est que l'explication de l'abandon d'Irini est d'emblée évidente, si bien que le lecteur passe son temps à la repousser : « Non, tout de même, ça ne peut pas être ça ? » Eh bien si...
Et quand l'auteur, pour se plier aux lois du genre, nous gratifie d'une surprise finale, celle-ci sent son petit coup médité d'avance, une acrobatie aussi artificielle qu'invraisemblable.
C'est dommage, car il y a par ailleurs dans "Sisters" un art du récit qui, mieux exploité dans un éventuel prochain roman, devrait permettre au lecteur de passer quelques heures de distraction agréables.