La nostalgie du sang
de Dario Correnti

critiqué par Jfp, le 14 juillet 2019
(La Selle en Hermoy (Loiret) - 71 ans)


La note:  étoiles
serial man-eater
Marco Besana est journaliste dans un grand quotidien milanais, célèbre par la grande qualité de ses reportages sur les crimes commis en Lombardie, et la ténacité dont il fait preuve dans ses enquêtes. Proche de la retraite, il est en train d’être dépassé par les nouvelles tendances du journalisme, qui font primer le sensationnel sur la qualité et surtout la fiabilité des investigations. Fort heureusement, sa rencontre avec Ilaria Piatti, une jeune stagiaire, pas très tendance dans sa façon de s’habiller et de se comporter en société, mais intelligente en diable et ayant fait de lui son modèle, va le réveiller et lui redonner goût aux enquêtes fouillées. L’occasion va leur en être fournie lorsqu’un crime crapuleux, assorti de cannibalisme, rappelle étrangement par son rituel une série de meurtres ayant été commis au dix-neuvième siècle par le premier tueur en série ayant sévi en Italie. Et nous voilà parti pour une chasse à l’homme, haletante à souhait, bourrée de fausses pistes, qui va nous emmener, depuis une petite ville de la région de Bergame, jusqu’en Ukraine à la poursuite d’un tueur fou mais terriblement malin. Amoureux(ses) des énigmes policières, vous ne serez pas décu(e)s par ce polar noir, très noir, à l’atmosphère savamment travaillée.