Rûmî. La religion de l'amour
de Ǧalāl al-Dīn Rūmī

critiqué par LOUIS DERITZ, le 11 juillet 2019
( - 61 ans)


La note:  étoiles
Poésie amoureuse -philosophie Persane
Petit et magnifique livre, Leith Anvar présente ici un éloge à ROUMI, ce grand mystique de l’amour, le prince de la poésie persane. Une apologie de la lumière terrible et puissante qui peut briller en chacun si tant est que l’on est prêt à la recevoir. ROUMI nous ouvre la voie, par ses folles métaphores poétiques que lui inspire son absolu amour pour SHAMS. Tout en lui sera à jamais bouleversé, le parfumeur de l’amour comprend que c’est par l’abandon de soi, le rejet de l’ego, que viendra la joie, l’élévation de tous les sens, la plus belle et la plus vrai des connaissances. La rencontre si rare de cette âme sœur, provoquera chez lui ce flux de lumière circulant à travers ses chakras tout ouverts au soleil de SHAMS. Au delà de la souffrance de la perte, il saura conserver cet amour après le départ de SHAMS pour le reste de ses jours.