Enferme-moi si tu peux
de Anne-Caroline Pandolfo (Scénario), Terkel Risbjerg (Dessin)

critiqué par Nathavh, le 8 juillet 2019
( - 55 ans)


La note:  étoiles
art brut, magnifique !
Une couverture magnifique a attiré mon regard, l'album de Anne-Caroline Pandolfo et Terkel Risbjerg. En route vers l'imaginaire, vers la création, à la découverte de six artistes hors du commun : Augustin Lesage, Magda Gill, Le Facteur Cheval, Aloïse, Marjan Grozewski et Judith Scott.

Tous ces noms ne vous évoqueront pas toujours quelque chose mais ils ont une chose en commun, l'art brut.

6 personnes qui deviendront de vrais artistes.

6 personnes enfermées dans une certaine solitude, dans leur bulle, dans leur folie peut-être, qui poussées le plus souvent par une voix intérieure vont se mettre à créer.

Création, monde intérieur, renaissance le plus souvent, une évasion. Leurs oeuvres interpellent, nous questionnent.

"La création c'est une bénédiction, tout devient plus grand n'est-ce pas ? Il y a plus d'espace, plus de temps."

Des artistes qui vivent leur rêve, dans leur monde, dans leur tête.

"Le corps est là, l'esprit s'évade"

L'album est une réussite, les dessins sont captivants, magnifiques, les textes interpellants. On apprend beaucoup de choses en passant un excellent moment de lecture.

La liberté, la "normalité" qu'en est-il vraiment?

"Les gens sont bizarres. Ils ont peur de ce qui est libre ou sauvage. Si la folie c'est de réussir à ne pas s'adapter à une vie de rien, alors la folie c'est normal"

Une belle découverte, à lire cet été.

Un coup de coeur de plus ; ♥