Oasis interdites : De Pékin au Cachemire - Une femme à travers l'Asie centrale en 1935 de Ella Maillart

Oasis interdites : De Pékin au Cachemire - Une femme à travers l'Asie centrale en 1935 de Ella Maillart

Catégorie(s) : Arts, loisir, vie pratique => Voyages et géographie , Littérature => Biographies, chroniques et correspondances

Critiqué par Colen8, le 7 juillet 2019 (Inscrite le 9 décembre 2014, 78 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 140 

Dépaysement garanti

L’exploit est à souligner, ce long voyage de janvier à septembre 1935 en Asie centrale au départ de Pékin effectué par deux européens, la narratrice Ella Maillart déjà connue pour ses expéditions intrépides et un correspondant britannique du Times Peter Fleming plutôt dilettante. C’est une période où la zone habitée d’un côté par les chinois, de l’autre par les musulmans du Turkestan chinois appartenant à de nombreuses ethnies est interdite à la circulation, en proie de part en part aux incessants conflits, tumultes, soulèvements et révolutions, agitée de surcroit par les impérialismes antagonistes des japonais, des soviétiques, des britanniques pendant que la Chine affaiblie se déchire entre les nationalistes de Chiang Kaï-chek et les communistes de Mao Zedong.
Ensemble ils ont traversé les provinces d’est en ouest dont certaines grandes comme deux fois la France : Hebei, Henan, Shaanxi, Gansu, Qinghai, Xinjiang jusqu’à Kachgar. Pour rejoindre Srinagar la capitale du Cachemire terme de leur odyssée, ils ont bifurqué vers le sud par les cols enneigés à près de 5000m des monts Pamir entre l’Hindou Kouch et le Karakoram. Commencé en train le voyage s’est poursuivi en camions, en caravanes à pied, à dos d’âne, de cheval, de chameau dans le froid, le chaud, le vent, à la dure dans d’immenses déserts loin de toute communication et vie civilisée. Il fallait plus que du courage, surtout une bonne dose d’inconscience pour s’aventurer sans parler les dialectes locaux dans des régions aussi inhospitalières.
Ayant surmonté sans préjudice ni accident toutes les péripéties inhérentes à leur expédition « sauvage », ils en ont rapporté chacun des souvenirs pour toute une vie. Plusieurs dizaines de photos illustrent le récit circonstancié d’Ella Maillart qui explique à la fin son besoin de perpétuel dépassement pour laisser pense-t-elle une marque de sa présence sur Terre. D’aucuns s’offusqueront des « rôles » respectifs de Peter partant noblement à la chasse pour assurer la pitance, d’Ella à qui sont dévolus la tambouille, le lavage, le raccommodage, de leur dureté commune envers les indigènes et les animaux de bâts souvent blessés. On est loin ici de la poésie dégagée par le périple un siècle auparavant du missionnaire lazariste E. Huc entre le Tibet et la Rivière des Perles à Canton.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Oasis interdites : De Pékin au Cachemire - Une femme à travers l'Asie centrale en 1935

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Oasis interdites : De Pékin au Cachemire - Une femme à travers l'Asie centrale en 1935".