JFK 11 Septembre : 50 ans de manipulations
de Laurent Guyénot

critiqué par Le rat des champs, le 27 juin 2019
( - 69 ans)


La note:  étoiles
Rendre justice au président assassiné
L'assassinat de John Kennedy en 1963 est un des événements majeurs de l'histoire de la fin du vingtième siècle, un de ceux qui ont le plus profondément modifié le destin du monde. Il ne fait aucun doute, pour tous ceux qui se sont un tant soit peu intéressés à ce drame, qu'Oswald était un agent des services de renseignement qui a servi de pigeon et que Kennedy est mort d'un complot dirigé par des administrations comme la CIA, avec la complicité du vice-président Lyndon Johnson. Le film tourné par Zapruder, qui a été montré au public pour la première fois en 1975, montre qu'il est rigoureusement impossible qu'Oswald ait pu tuer Kennedy.

Pour comprendre les raisons de ce crime, il faut se pencher sur la politique que JFK entendait mener, notamment de ses négociations avec Khrouchtchev pour le désarmement nucléaire, de sa volonté de se désengager du Vietnam, son amitié avec Castro, qu'il considérait un peu comme ce qu'il était lui-même, un jeune intellectuel qui voulait améliorer les conditions de vie de son peuple, et de son soutien à la lutte pour les droits civiques. En apprenant la mort de Kennedy, Castro aura ce commentaire : "Vous allez voir qu'on va encore me mettre ça sur le dos". Eh bien, il avait raison, la CIA a tout fait pour faire passer Oswald pour un militant communiste à la solde de Cuba.

Kennedy était brillant, intelligent, altruiste, et jeune. Vivant, il aurait pu briguer un deuxième mandat qui aurait modifié profondément les Etats Unis, dans le sens d'une société plus juste, plus pacifique, plus démocratique. Le monde entier en aurait été changé. Hélas, devenu président, Lyndon Johnson a mené une politique diamétralement opposée, dont ont résulté des centaines de milliers de morts, américains et vietnamiens, la guerre froide, et l'escalade nucléaire.

Des années plus tard, Nixon déclarait que si les Américains avaient connu la vérité sur la mort de Kennedy, le sang aurait coulé dans les rues, et pour cause...!

Derrière ce crime, et beaucoup d'autres qui ont suivi, comme la mort de Martin Luther King, celle de Robert Kennedy, le renversement de Salvador Allende au Chili en 1973 on retrouve toujours, toujours, toujours les mêmes personnes et notamment Allan Dulles et plus tard Henry Kissinger.

Solidement référencé et documenté, ce livre indispensable rend justice à un homme qui a été un très grand président et un grand homme, quoi qu'en dise une propagande savamment orchestrée par les services secrets américains depuis les années 1970 pour assassiner une deuxième fois Kennedy en salissant sa personnalité, notamment en le faisant passer pour un maniaque sexuel.

La deuxième partie de ce livre a trait aux attentats du 11 septembre 2001. Sans entrer dans les détails, je dirai que ce livre remet en question la version officielle, mais toujours en s'appuyant sur des faits précis et vérifiables. Evidemment ce drame est encore frais dans nos mémoires, et on se fait très rapidement traiter de complotiste quand on pointe les incohérences de la version officielle. Ce qui ne fait par contre aucun doute, c'est que ce drame, quels qu'en soient les auteurs, a permis de "vendre" à l'opinion publique américaine deux guerres, l'une en Afghanistan pour l'implantation d'un oléoduc, l'autre en Irak avec toutes les manipulations que l'on sait, entre autres au sujet des "armes de destruction massive" qu'aurait possédé ce malheureux pays, et dont on n'a jamais trouvé la moindre trace.

Chaque chapitre de cet excellent ouvrage, qui me semble serrer la vérité d'aussi près que possible, est suivi d'une bibliographie et de références à des interviews données par des témoins dignes de foi.
L'écriture très fluide de ce livre, sa rigueur, son sérieux et son impressionnante documentation en font un must pour ceux qui veulent comprendre l'histoire mondiale de ces dernières décennies. A lire impérativement.