La Venin, Tome 1 : Déluge de feu
de Laurent Astier

critiqué par Hervé28, le 17 juin 2019
(Chartres - 50 ans)


La note:  étoiles
un très bon western
Cet album renoue avec le western style "Wayne Redlake" ou "Trio Grande", albums qui figurent au panthéon de mes lectures.
Avec "la Venin" Laurent Astier nous offre un premier volume intéressant à plus d'un titre.
En prenant Emily comme une héroïne assez particulière, l'auteur a le loisir de la laisser évoluer dans un univers très masculin (saloon, bordel, fort...) Bref, tous les stéréotypes du western défilent dans ce premier opus sans autant en alourdir la lecture (on y croise même des indiens !), Pas mal de clins d’œil dans ce volume (Blueberry entre autres) ponctuent la lecture de cet opus.
Même si je n'ai pas eu trop de surprise à la lecture du scénario, j'ai été emballé par ce récit, qui grâce à ses flash back, est assez intriguant.
Mais il faut avouer que le dessin de Laurent Astier est parfaitement adapté à ce type d'aventure.
Il est dynamique (grâce à un découpage souvent original), expressif, précis, bref un superbe dessin au bénéfice d'une histoire qui nous tient en haleine sur 62 pages.