Les 7 premiers jours de Agathe Colombier Hochberg

Les 7 premiers jours de Agathe Colombier Hochberg

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Pacmann, le 21 décembre 2020 (Tamise, Inscrit le 2 février 2012, 56 ans)
La note : 10 étoiles
Visites : 333 

Gabriel, Antoine, et l’autre,…

Si le pitch de départ semble d’une affreuse banalité, par contre le fil du récit et le style sont d’un extrême et écrasant réalisme.

Un couple est depuis sept ans ensemble mais suite à un acte non prémédité de l’homme, ils vont faire le point. Chacun de son côté, après un week-end dans sa famille à lui, nos deux narrateurs doivent prendre le train pour rentrer à Paris : il la laisse s'installer seule et reste à quai. Elle s'impatiente, s'énerve, s'interroge. Lui, se ravise, prendra le train suivant.

Gabriel aurait-il compris sa liaison avec Antoine, dont le dernier sms lui a valu un sourire qu'elle n'accorde depuis longtemps plus à son compagnon après sept ans de vie commune ? S'ils avaient prévu de partir en Grèce pour fêter l'anniversaire de leur rencontre, cet incident donnera une autre tournure à ce projet.

A partir de cet instant, le lecteur va suivre alternativement les points de vue de Gabriel et de sa compagne (dont on ne connaîtra jamais le prénom) et ce pendant sept jours. L’auteur décrit les sept ans de vie commune, comme si ce chiffre 7 était sacré et confirme le thèse du livre et la théorie de Frédéric Beigbeder.
Y-a-t-il un coupable ? Pas nécessairement même si le fait de ne pas nommer la femme semble de manière subliminale vouloir la discréditer, elle qui a un amant, et lui qui l’aime encore ; mais peut-être est-il simplement fidèle par paresse.

Cependant c’est bien lui qui en quelque sorte déclenche la rupture. Mais, elle, est-elle coupable de s'ennuyer dans sa vie ?

Ce roman présente donc d’une manière bouleversante la difficulté de rester en couple, et ce qu’on soit heureux, malheureux ou entre les deux. La routine, l’absence de communication adéquate et les regrets, voilà les thèmes de ce très sérieux roman.

Certes on a un récit très bobo parisien, avec des personnages entre deux âges, comme aurait idéalement pu le mettre en scène Claude Sautet et donc très loin de préoccupations matérielles qu’on pourraient avoir dans un contexte plus classe moyenne ou provinciale. Cependant il s’agit d’une grande réussite et qui est curieusement passé sous les radars de nominations à un éventuel prix littéraire. Evidemment si vous n’êtes pas publié chez Gallimard, Grasset ou Albin Michel, il ne faut même pas y penser.

A lire sans hésiter une seconde cet ouvrage qui en interpellera plus d'un(e), quelque part au niveau du vécu…!

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Les 7 premiers jours

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les 7 premiers jours".