Royaume magique à vendre !, Tome 3 : Le sceptre et le sort
de Terry Brooks

critiqué par Incertitudes, le 21 mai 2019
( - 35 ans)


La note:  étoiles
Encore des galères, toujours des galères.
Ben Holiday semble s'être acclimaté à son nouveau statut de souverain du royaume enchanté de Landover. En effet, il faut se rappeler que du jour au lendemain, il passe d'avocat prometteur avec son ami Miles à roi d'un territoire abandonné aux prises avec un dragon, une sorcière et des sujets qui le méprisent. Et je ne parle même pas de la sylphide folle amoureuse de lui dès le premier regard, des kobolds Ciboule et Navet, d'un enchanteur royal gaffeur. Il y a de quoi faire.

Une fois de plus, Ben va se retrouver dans des aventures le dépassant. En même temps, le quotidien d'un roi, le même que celui d'un président de chez nous, ce serait vite ennuyeux à lire. Des visiteurs à recevoir, des lois à promulguer, des visites de territoire. Bof.

Une fois de plus, ils vont tous se retrouver séparés.Une fois de plus, ils vont se retrouver dans de beaux draps. Frôler la mort, peut-être pas. Mais engoncés dans des situations inextricables, ça oui, assurément. Et tous autant qu'ils sont. Ben et sa compagne. Le chien Abernathy. Le mage Questor Thews. Chacun de leur côté. Et on va passer de l'un à l'autre au fil des chapitres.

C'est drôle. Il y a de l'action. Du suspense. De l'humour. La magie permet des rebondissements permanents parfois un peu téléphonés comme de voir un dragon débouler au dernier moment en plein tribunal.

Ce sera une chose à creuser. De voir à l'avenir si des passerelles sont possibles entre Landover et la Terre. En attendant, Ben Holiday continue d'apprendre son nouveau métier. Ah, c'est sûr que c'est plus excitant de voler à dos de dragon, de se transformer en paladin comme un Power Rangers quand tout semble perdu, de sortir avec une créature féerique que de plaider.