Matriochka de Philippe Remy-Wilkin

Matriochka de Philippe Remy-Wilkin

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Débézed, le 20 mai 2019 (Besançon, Inscrit le 10 février 2008, 72 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 395 

Mystère de la Chambre d'ambre

Perdu, vaseux, Thomas se réveille dans un hôtel international standardisé, se demandant où il peut bien être. Il émerge lentement et se souvient qu’il est à Saint-Pétersbourg où il doit réaliser les repérages pour le tournage d’un film, Mystère de la Chambre d’ambre, qui raconte l’histoire de ce que certains considèrent comme la huitième merveille du monde, des panneaux d’ambre pour garnir une pièce complète, offerts par l’Empereur Guillaume I° au Tsar Pierre le Grand.

Il déambule dans les rues et avenues de la ville impériale non pas avec l’impression d’être suivi comme « L’éternel mari » de Dostoïevski, mais plutôt d’être attiré, aspiré par de jolies filles dont la plus jeune le conduit au Musée de l’Ermitage où il entre par une porte ouverte mystérieusement, comme celle que François Laplante emprunte, dans le roman « Le trou dans le mur » de Jacques Tremblay, pour pénétrer dans le Monument national. Il se retrouve dans une pièce close, la chambre d’ambre ou sa réplique, il ne sait, avec les quatre Grandes- Duchesses victimes du massacre des derniers Romanov. Commence alors une intrigue qui pourrait paraître rocambolesque mais qui est plutôt historique, elle l’implique dans la triste destinée de ces quatre femmes, et ce n’est peut-être pas qu’un rêve.

Parallèlement à ce rêve qui l’embarque dans l’histoire de la Russie tsariste, il se souvient, il revit, les scènes les plus douloureuses de son enfance et de son adolescence : la cruauté de sa mère et la disparition brutale de Nathalie la petite amie qu’il voulait séduire. Dans les arcanes de son rêve, les deux histoires s‘imbriquent l’une dans l’autre comme deux poupées russes s’emboîtent l’une dans l’autre. Ces histoires, font remonter à la surfaces les douleurs qu’il a ressenties dans sa vie personnelle en même temps que les images qui se sont incrustées dans son imaginaire quand il a préparé son film en lisant l’histoire des Romanov et leur massacre. L’imaginaire et la mémoire se conjuguent pour créer une nouvelle fiction, ça pourrait être le cheminement de la création artistique … ?

Dans cette fiction onirique, Philippe Remy-Wilkin, avec une écriture poétique, vaporeuse, évanescente, comme son intrigue, laisse sourdre une douleur qui ne peut pas être que fictive. Le narrateur auquel il prête sa plume connaît le mal dont souffre son héros, il l’a ressenti dans sa chair, peut-être, mais dans sa tête plus sûrement. Il est des douleurs qui ne s’inventent pas, il faut les avoir subies pour évoquer l’amour, la mort, la poésie avec la sensibilité dont il inonde son texte.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Matriochka

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Matriochka".