Le testament de sable
de Jean-Claude Bologne

critiqué par Catinus, le 20 mai 2019
(Liège - 68 ans)


La note:  étoiles
Esotérisme
La suite de la nouvelle « le chanteur d’âme » où l’on retrouve Sherlock Holmes, Watson, de nouveau Charles Cros et, cette fois, Isidore Ducasse alias le Conte de Lautréamont. Il y est question d’un livre mystérieux écrit avec une encre qui s’efface après plusieurs années, de nonnes qui recopient ce livre mais en en font un apocryphe. Bref de l’ésotérisme, du mysticisme à souhait où nagent Homes, Watson sans oublier Jean-Claude Bologne himself.