Mémoires de Monte-Cristo
de François Taillandier

critiqué par Killeur.extreme, le 18 mai 2019
(Genève - 37 ans)


La note:  étoiles
Monte-Cristo par lui-même
Avertissement cette critique risque de beaucoup Spoiler et ce livre et le roman d'Alexandre Dumas "le Comte de Monte-Cristo" dont il est une réécriture où l'auteur raconte les événements du roman mais aussi ceux qui les précédent et ceux qui les suivent.

Mon avis peut être aussi biaisé par ce que j'attendais du livre, l'intrigue du roman de Dumas mais racontée à la première personne avec des détails sur ce que le roman de Dumas ne dit pas, et ce que le livre propose au final, il propose ça mais pas tout à fait d'où une certaine déception.

Le point important que je vais soulever ici c'est les différences entre le roman de Dumas et la réécriture Taillandier, je ne vais pas toutes les énumérer mais je vais donner les principales et expliquer ce qui me dérange avec celles-ci : la première c'est le fait qu'Albert et Haydée soient mariés ce qui contredit totalement la fin du roman de Dumas où Haydée avoue à Edmond Dantès-Monte-Cristo ses sentiments au moment où celui-ci était prêt à se suicider sa vengeance accomplie, face à la déclaration de celle-ci, il s'aperçoit lui aussi qu'il a des sentiments pour elle et ils repartent ensemble, il y a aussi le fait que Dantès connaisse Fernand, cousin et amoureux de Mercedes, avant son retour où il lui demande sa main, alors que chez Dumas il ne le rencontre pour la première fois qu'à ce moment-là, même si sauf erreur Caderousse lui dit, ou à Danglars quand il le croise, que ça fait plusieurs mois que Mercedes a un soupirant, le dernier point que je citerai ici c'est qu'un moment avant de rencontrer Faria, il repense au moment où il a vu Danglars, Fernand et Caderousse attablés et il a quasiment compris le complot alors que c'est Faria qui le révèle à Dantès qui n'osait même pas soupçonner l'implication de ses "amis" dans ses malheurs. Un point que je peux accepter c'est que Faria ait compris que les morts du château d'If sont jetés à la mer et Dantès utilise ce moyen pour s'évader mais là aussi ça contredit le roman de Dumas. J'aurais plus accepté ces changements si dans l'intrigue du livre, le comte raconte son histoire pour "rétablir la vérité" suite à la publication du roman de Dumas.

Voilà pour les réserves que j'ai sur le livre et encore, je ne saurais dire si c'est vraiment un défaut car c'est une réécriture du roman de Dumas c'est comme quand on aime un film et qu'après l'avoir vu on se dit : " j'ai bien aimé, mais j'aurais fait plutôt cette scène comme ça" .

L'intérêt principal du livre c'est de combler les trous du roman de Dumas et je dois dire qu'il le fait bien, j'aurais quand même bien voulu savoir sur quoi portait le différent entre Dantès et Danglars évoqué au début du roman de Dumas, il donne aussi une nouvelle manière de lire l'œuvre de Dumas en donnant la parole à son personnages principal. Une bonne lecture malgré les réserves faites ci-dessus.