Les Arts d'Océanie (Australie, Mélanésie, Micronésie, Polynésie): Société-Rituels-Aires culturelles
de Elisabetta Gnecchi Ruscone

critiqué par Veneziano, le 14 mai 2019
(Paris - 41 ans)


La note:  étoiles
Plus anthropologique qu'artistique
Ce livre expose l'art de vivre millénaire et ancestral des peuplades d'Océanie venues principalement d'Asie du sud-est, ses habitations à entrée basse pour se pencher et indiquer le respect, le respect des anciens et des divinités, notamment. Cela passe par un mode de vie frugal, un art naïf souvent assez brut, parfois éphémère, mais chargé d'une symbolique liée aux divinités, aux relations de six et de guerre comme au souvenir des ancêtres. Les haches, vêtements et éventails, en sus des maisons, témoignent d'un mode de vie, d'une façon de penser et d'une spiritualité.
Cet ouvrage retrace certes les productions artistiques de ces peuples, mais également, voire surtout, un mode de vie et de pensée, avec, comme d'habitude dans cette collection, moult illustrations agrémentées de nombreuses légendes, afin de le rendre le plus pédagogique possible, l'objectif étant atteint, dans un environnement inévitablement dépaysant. Il sert à préparer ou méditer sa visite de l'exposition sur les arts d'Océanie au musée du quai Branly à Paris.