Suzon
de Louise Bachellerie

critiqué par Pascale Ew., le 10 mai 2019
( - 52 ans)


La note:  étoiles
Très agréable lecture, mais sans grand intérêt
Au début du XVIIIème siècle, Suzon, orpheline de mère, est mise en pension au couvent à Paris, mais n’y supporte pas les contraintes, hypocrisies, etc. Elle s’y fait pourtant une amie, véritable âme sœur, Ederna. Lorsqu’elle sort enfin de cet enfermement, elle ne tient plus en place. Contrairement à son amie qui trouve son bonheur dans une vie de famille, elle s'est juré de ne pas se marier et va sillonner les mers et vivre mille aventures, pas toujours selon ses plans initiaux...
Très romanesque, tout ça, facile et agréable à lire, avec juste assez de contretemps pour épicer l’histoire, mais sans beaucoup plus d’intérêt que de passer un bon moment au bord d’une piscine. Il s’agit d’un de ces romans où l’héroïne n’entend pas se contenter du sort des femmes de son époque, une rebelle qui sort des sentiers battus.