RIC : Le référendum d'initiative citoyenne expliqué à tous : Au coeur de la démocratie directe
de Clara Egger, Raul Magni-Berton

critiqué par Elya, le 21 avril 2019
(Savoie - Dauphiné - Ardèche - 29 ans)


La note:  étoiles
Qu'attendre du référendum d'initiative citoyenne ?
Depuis automne 2018 en France, le référendum d'initiative citoyenne (RIC) fait parler de lui, que ce soit dans les médias, dans les repas de famille, dans les groupes de citoyens et citoyennes nouvellement politisés ou dans ceux de militantes et militants de longue date. Beaucoup de choses sont dites, parfois vraies, parfois fantasmées. Il est pourtant possible de dresser un bilan factuel de ce qu'est le RIC et de ce qu'il apporte dans les pays où il est institué depuis longtemps, et où il n'a jamais été remis en question. Les expériences de ces pays mais surtout les études empiriques sont nombreuses et permettent de dresser un bilan factuel - et positif - des conséquences de la mise en place d'un régime au plus proche d'une démocratie directe grâce au RIC, sur de nombreux paramètres : croissance économique, satisfaction vis-à-vis de la vie, connaissance politique des citoyens, etc.

Les auteur·es et co-auteur·es de cet ouvrage, chercheur·es et professeur en sciences politiques, mais aussi simple citoyens formés à la recherche et à l'analyse d'informations scientifiques, proposent dans cet ouvrage un tour du monde et des faits disponible sur le RIC. L'ouvrage ne nécessite aucune connaissance préalable; il explique en détail ce qu'est le RIC, son histoire principalement en Suisse et aux États-Unis, les pays qui ont mis en place des mécanismes d'implication dans les processus décisionnels des citoyen·nes plus ou moins proches du RIC, les effets du RIC sur de nombreux paramètres, les façons possibles de le mettre en place en France.

Cet ouvrage permettra sans doute à tout citoyen de mieux décrypter la qualité des informations délivrées dans les médias sur le sujet, et les promesses des politicien·nes sur le RIC : les mécanismes qu'ils proposent de mettre en place permettront-ils vraiment de donner plus de pouvoir aux citoyens, et de profiter des effets positifs associés au RIC ? Ou au contraire, l'expérience de pays du monde où de tels mécanismes ont été mis en place ne nous dit-elle pas plutôt que ces dispositifs (des similis-RIC) n'ont que peu voire aucun intérêt ?