Vieux renards et jeunes loups
de Frédéric Métézeau

critiqué par Krysaline, le 15 avril 2019
(Paris - 53 ans)


La note:  étoiles
Jeunes renards rusés?
Voilà un livre fort sympathique sur des gens qui le sont…. Plus ou moins… Il ne s'agit pas là d'un livre « politique » en soi mais plutôt sur les « acteurs politiques » qui tiennent le « haut du pavé » actuellement soit au niveau des médias soit au titre de leurs fonctions.

L'auteur brosse un portrait de chacun des politiques "en vue" actuellement, allant de l'extrême droite à l'extrême gauche en passant par toutes les nuances qui existent entre les deux.

Il opère un bref retour sur leurs itinéraires et surtout donne une idée de leur personnalité : de leurs qualités s'il en est et de leurs travers (qui pourraient leur revenir en boomerang à un moment ou un autre) et un œil sur leur possible évolution sur la scène politique future.

Mais tous, vraiment tous sans exception et c'est un secret pour personne, ont une chose en commun : Ils ont les dents qui rayent le parquet !!! Et pas qu'un peu!... Certaines canines plus érodées que d'autres mais quel que soit le parcours, l'ambition demeure ou émerge.

On le sait personne n'est « tendre » dans ce milieu (et ne peut se le permettre d'ailleurs et pas seulement en politique aussi…) sous peine de se faire « dévorer crus ». Une vie sous le feu des projecteurs ne tolère aucune faiblesse et ne fait preuve d'aucune pitié. Alors, si tous visent les « sommets », ne pas perdre de vue qu'il y aura toujours un prix à payer…

Le livre est découpé en dix-huit chapitres courts (consacrés parfois à une seule personnalité, parfois deux, voire trois pour d'autres) qui se veulent « objectifs ». Nous sommes donc là, sur des « constats » plutôt que sur des critiques. Pas d'anecdotes « croustillantes » donc, nous ne sommes pas dans ce registre-là.

Malgré tout il y a quand même parfois certaines inflexions qui se dégagent de l'ensemble. Certains traits de caractères marquants et pas forcément flatteurs, sont plus ou moins soulignés et mis en lumière par l'auteur. C'est selon…. Cela induit, de par ce fait, une sorte de jugement, infime, juste suggéré, mais quand même... ça perd, du coup, un peu l'aspect « reportage » neutre et informatif formel. En ajoutant des petites touches « d'humanité » on en devient forcément plus « subjectif » mais cela rend ces portraits plus « vivants », plus « naturels» et « accessibles ».

Alors finalement, mieux vaut-il mieux être un « vieux de la vieille » à qui « on ne la fait pas » ou un « jeunot » pétri de bonnes (?) intentions, avec des idées neuves et encore « frais » dans le circuit ?

Un « jeune » « renard » rusé peut-être ? de toute façon les jeunes loups deviendront vieux renards à leur tour et les vieux renards ont été de jeunes loups en leur temps…

Bref, un éternel recommencement… Un mélange des deux serait peut-être une juste mesure, les uns apportant leur expérience et les autres leurs idées novatrices.

Mais encore faudrait-il qu'ils s'écoutent les uns les autres et fassent une synthèse de leurs idées en mettant un mouchoir sur leurs égos respectifs…. Autant dire : mission impossible ! Pourtant, de l'intelligence, ils n'en manquent pas…. Par contre du bon sens ? Sûrement !

Un grand merci à l'auteur pour ce livre intéressant, aux Éditions l'Archipel pour la découverte de cet univers impitoyable !!!!.....