La vraie nature du temps
de Vincent Boqueho

critiqué par Colen8, le 14 avril 2019
( - 78 ans)


La note:  étoiles
Un effet de la dilatation du temps
Les philosophes ont été les premiers à réfléchir au temps à partir de leurs perceptions sensorielles, de leurs émotions, des observations de phénomènes naturels répétitifs : alternances jour-nuit, cycles lunaire et solaire, successions répétitives des saisons. Le temps marque un changement, un avant-après, un passé-futur, il traduit un mouvement. Donc assez vite il est devenu une notion scientifique indispensable aux astronomes, aux mathématiciens, aujourd’hui aux chercheurs travaillant aux échelles de l’infiniment grand d’une part, aux échelles subatomiques d’autre part.
Au cœur du quotidien comme de la physique le mouvement est synonyme d’énergie. Les lois exprimées par Newton ont expliqué le monde à l’échelle humaine dans un espace à trois dimensions et un temps irréversible mesuré en secondes. Régissant l’accélération en mécanique classique, ces lois sont restées valides pendant trois siècles. Elles ont accompagné la thermodynamique dont a émergé le concept d’entropie et donc d’information sur l’état de déstructuration d’un système, jusqu’aux équations de Maxwell définissant les champs électromagnétiques.
Du mouvement avec une vitesse de la lumière constante quel que soit le référentiel spatial choisi Einstein a théorisé la relativité sur la base d’un espace-temps déformable à quatre dimensions. C’est la dilatation des temps autrement dit la gravitation qui donne leur masse aux corps matériels et explique la formation de l’Univers. Les échelles subatomiques avec la dualité onde-particule qui a conduit à la non-localité entre deux particules montrent par ailleurs le caractère totalement aléatoire de la Nature.
Tout cela est présenté dans un style familier avec des exemples de trains et de piétons qui se croisent, de voyages possibles vers le futur car on ne sait pas encore remonter vers le passé, avec de nombreux schémas simplifiés et des encadrés pour les explications plus pointues. Mais il reste encore tant à apprendre et à comprendre !