La mondialisation en questions
de Collectif

critiqué par Colen8, le 12 avril 2019
( - 78 ans)


La note:  étoiles
Quelques clés pour comprendre
Les questions relatives à la mondialisation sont traitées de façon précise, concise et structurée par des agrégés de géographie et d’économie, dans ce manuel destiné au premier chef à des étudiants. Des cartes thématiques élaborées, des encadrés de résumés contribuent à la présentation des enjeux actuels et des perspectives. Même si les statistiques ne sont plus tout à fait à jour allant seulement jusqu’à 2010, le qualitatif reste pertinent pour comprendre la dynamique du système au regard de la financiarisation de l’économie(1), de l’explosion des échanges commerciaux rendue possible par la révolution du transport, de l’économie numérique faisant la part belle au virtuel, des mobilités de migrants et de réfugiés poussés à partir pour des raisons politiques, économiques, climatiques, comme à la suite de catastrophes ou de conflits meurtriers.
La mondialisation qui peut être bonne ou mauvaise selon le point de vue adopté pêche surtout par manque de régulation. Elle produit des effets contrastés respectant mal les préceptes des Nations Unies en faveur des droits universels à vivre dans la dignité :
- Sur les plans économiques et commerciaux elle concentre sur une demi-douzaine de mégalopoles(2) environ 85% des échanges
- Sur le plan politique elle entame la souveraineté des Etats au profit des organisations institutionnelles supranationales, des ONG, des firmes multinationales (FMN), des réseaux sociaux, des trafics mafieux
- Sur le plan culturel, les réactions à la logique marchande, à l’écrasement des différences par le modèle hégémonique occidental suscitent des replis identitaires et/ou religieux conduisant à la radicalité, au fanatisme, au terrorisme.
La mise en place d’une gouvernance mondiale, amorcée par les G7, G20 et autres forums, plus efficace que les institutions de l’ONU et ses agences spécialisées n’en apparaît que plus nécessaire pour répondre aux défis de la planète : un développement durable socialement équitable, le recul de la pauvreté allant de pair avec les accès à l’éducation et à la transition démographique dans les pays les moins avancés.
(1) Elle atteint 100 fois le PIB quand les aides au développement ne comptent que pour 0,7%...
(2) Les Nord-Est, façade Pacifique, région des Grands Lacs pour les Etats-Unis et le Canada, l’Extrême Orient pour le littoral chinois, le Japon, la Corée du Sud, Taïwan, Singapour, un axe européen reliant le bassin londonien à la plaine de Pô à partir des grands ports de Mer du Nord.