Le pas du renard
de Claude Izner

critiqué par Patman, le 4 avril 2019
( - 56 ans)


La note:  étoiles
ça swingue à Paname
Paris, 1921. Jeremy Nelson est américain, pianiste de jazz et en quête de ses origines. Il s'est lancé sur la trace de son père qu'il n'a pas connu avec pour seuls indices une adresse et un mot griffonné signé Paul K. bien maigres éléments mais notre héros est coriace. Au cours de son enquête et bien involontairement, il devient le grain de sable qui vient gripper une machination criminelle ce qui va lui valoir quelques ennuis !

Revoici donc les soeurs Liliane Korb et Laurence Lefèvre, alias Claude Izner, de retour aux affaires. Fini la petite tribu qui gravitait autour du sémillant libraire-détective Victor Legris entre 1889 et 1900. Nous sommes maintenant 20 ans plus tard. La belle époque est finie, la guerre a balayé le monde, place aux années folles. Ceux qui comme moi étaient fans de la série des enquêtes de Victor Legris seront aux anges de découvrir cette nouvelle série (3 tomes à ce jour) qui reprend les ingrédients qui fonctionnaient si bien avec la série précédente, à savoir une enquête policière somme toute anecdotique prétexte à nous faire découvrir le Paris d'un autre temps avec ses petits métiers et ses quartiers aujourd'hui disparus. On retrouve également dans cette série des références ou des allusions à des personnages que l'on a croisés dans la série des Legris. Mais chut ! je n'en dis pas plus...