La voleuse sans ombre de Emily Gee

La voleuse sans ombre de Emily Gee
(Thief with no shadow)

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique , Littérature => Anglophone

Critiqué par Koolasuchus, le 26 mars 2019 (Laon, Inscrit le 10 décembre 2011, 30 ans)
La note : 6 étoiles
Visites : 479 

Entre feu et eau

Melke et son frère Hantje ont la capacité de se rendre invisible, de devenir ce que l'on appelle des « spectres », mais refusent de l'utiliser pour vivre normalement car les gens comme eux ont mauvaise réputation. Cependant Hantje brise sa promesse et s'introduit chez les salamandres afin de dérober leurs trésors. Malheureusement pour lui, elles le capturent et demandent à Melke de voler un collier si elle souhaite revoir son frère. La jeune femme accepte mais elle va toutefois vite se rendre compte que ce bijou est loin d'être un simple collier et qu'en sauvant Hantje, c'est d'autres personnes qu'elle risque de condamner...

Même si ici on est dans de la fantasy, il faut bien reconnaître que c'est un aspect plutôt secondaire, la magie apparaît assez peu tandis que les créatures fantastiques ne font que de brèves apparitions. L'histoire se focalise vraiment sur les quatre personnages principaux que sont Melke, Hantje, Bastian et Liana (même si l'on peut aussi rajouter Endal, le chien de Bastian) et leurs relations, on se rapproche donc beaucoup du huis-clos. Sur le principe, l'idée n'est pas dénuée d'intérêt mais en réalité cela donne un roman qui a du mal à exploiter tout son potentiel. En effet on débute dans le feu de l'action, puis le récit stagne et je dois bien avouer qu'au bout d'un moment je m'ennuyais un peu, heureusement sur la fin les événements se précipitent mais je pense que l'on aurait pu raccourcir ou supprimer quelques scènes sans que cela gâche l'histoire, surtout que l'on voit très vite comment cela va se terminer et il y a très peu de surprise. Du côté des personnages, j'ai trouvé Melke assez attachante, même si sa culpabilité perpétuelle est un peu lourde à la longue, mais j'ai eu beaucoup plus de mal à accrocher à Bastian. En effet ce dernier est en colère ou énervé pendant quasiment tout le roman, au bout d'un moment ça lasse aussi. Liana quant à elle est plutôt sympathique même si son personnage aurait pu être un peu plus approfondi tandis que Hantje est assez similaire à sa sœur, même si il est encore plus dans l'autoflagellation qu'elle.

C'est donc une histoire qui, en soi, ne m'a pas déplu, mais qui ne m'a pas transcendé non plus. J'aurais bien aimé que les personnages soient plus combatifs plutôt que de ne faire que subir les événements tandis que le dénouement est un peu trop prévisible et que l'univers créé par Emily Gee aurait mérité d'être un peu plus creusé.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • La voleuse sans ombre [Texte imprimé] Emily Gee traduit de l'anglais (Nouvelle-Zélande) par Benjamin Kuntzer
    de Gee, Emily Kuntzer, Benjamin (Traducteur)
    Bragelonne / Collection dirigée par Stéphane Marsan
    ISBN : 9782352942641 ; EUR 20,00 ; 19/02/2009 ; 401 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: La voleuse sans ombre

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La voleuse sans ombre".