La main enchantée de Gérard de Nerval

La main enchantée de Gérard de Nerval

Catégorie(s) : Littérature => Francophone , Enfants => 12-15 ans

Critiqué par Alceste, le 25 mars 2019 (Liège, Inscrit le 20 février 2015, 58 ans)
La note : 9 étoiles
Visites : 587 

Parodie et romantisme noir

Longue nouvelle ou court roman, « La main enchantée » ne nous plonge pas dans l’atmosphère éthérée et onirique d’une Sylvie ou d’une Aurélia, mais dans le décor pittoresque et truculent de la Place Dauphine au temps d’Henri IV, où les maisons « à coins de pierre » chères à Nerval servent de toile de fond à la vie d’un petit peuple parisien, dont émerge d’abord un magistrat haut en couleur, pour qui un voleur qui s’est distingué par son habileté devrait être acquitté avec félicitations du jury, et selon qui " un voleur vole et ne trompe pas mais un marchand vole et trompe ". Apparaît aussi un magicien-bateleur qui dit la bonne aventure sur le Pont-Neuf. Enfin on découvre le personnage principal, un brave marchand de drap qui vient de reprendre les affaires de son beau-père. Or, il est importuné jusque dans son logis par un cousin un peu trop entreprenant vis-à-vis de son épouse, ce qui le contraint à un duel auquel il est bien mal préparé. Il demande de l’aide au magicien, qui lui oint la main pour lui donner une puissance surnaturelle. Mais le conte tourne au vinaigre quand on verra l’enchantement se retourner contre son bénéficiaire. Le magicien n’avait-il pas prédit que le drapier mourrait « plus haut qu’il n’est », laissant entendre que le gibet serait son destin ?

Le style parodie volontiers Rabelais avec moult « coquecigrues », « oisons bridés » « belles maximes quintessenciées, subtilisées et sophistiquées », « prologue outrageusement prolixe », mais ce Rabelais se fait beaucoup plus grinçant, davantage horrifique, quand le drolatique se transforme en quelque chose de plus poignant, puis carrément lamentable.

De surcroît, en créant cette histoire, Gérard de Nerval semble avoir eu la sombre prémonition de son propre destin, lui qu’on retrouvera pendu un soir de janvier 1855, rue de la Vieille-Lanterne à Paris.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: La main enchantée

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La main enchantée".