Grrreeny - Tome 04: Green Anatomy
de Midam

critiqué par Septularisen, le 20 mars 2019
(Luxembourg - 51 ans)


La note:  étoiles
GRRREENY ? L’ÉCOLOGIE IL EST «TOMBÉ DEDANS» QUAND IL ÉTAIT PETIT!
Grrreeny (toujours avec 3 R et 2 E!), aurait pu avoir une enfance tranquille de jeune tigre, - vivant au cœur d’une réserve naturelle au fin fond de la mangrove indienne -, tout à fait normale. Mais, ayant un jour nagé par hasard dans un lac pollué par des déchets radioactifs, son pelage est devenu définitivement… Vert !

Un accident qui lui a fait prendre conscience des nombreux dangers qui menacent l'environnement et accessoirement… sa vie! En effet, et pour leur plus grand malheur, il y a de nombreux braconniers dans sa réserve naturelle… Il tente aussi, le plus souvent de manière très naïve, de sensibiliser son entourage, notamment ses parents et ses amis, à l'écologie et à la préservation de la nature…

Ce n’est pas tous les jours facile, d’autant qu’outre les braconniers de tous bords, il y a aussi un très célèbre panda, répondant au nom de Walter William François « Monsieur WWF » - que Grrreeny s’empresse d’ailleurs de surnommer « Walt »- très imbu de lui-même, voulant imposer sa propre vision de l’écologie, au nom de son «expérience» et dont la principale motivation est de récolter un maximum de dons en espèce sonnante et trébuchante…

Bien, disons-le tout de suite «Grrreeny» ne révolutionne pas le genre de la BD! Toujours dessinée dans le style enfantin un peu «brouillon» caractéristique de MIDAM, (de son vrai nom Michel LEDENT * 1963, qui est aussi le créateur du fameux Kid Paddle), c’est avant tout une série humoristique, parfois d’un humour très noir d’ailleurs.
On y retrouve des gags, parfois éculés, sur une planche, plutôt potaches, parfois gentils, parfois trash et même parfois un peu gore, mais jamais ennuyeux! C’est une série qui s’adresse en priorité aux jeunes lecteurs, qu’elle essaye, aussi bien que faire se peut, de sensibiliser à l’écologie. La preuve il y a même ici un cahier spécial ludique et scientifique de 8 pages, nous présentant deux espèces inconnues d’insectes découvertes sur l'île de Madagascar.

L’originalité, étant ici de mettre en scène des animaux, bien que Grrreeny n'aie rien d'un tigre ordinaire, sympathiques et désopilants, qui font beaucoup de bêtises, pour défendre la cause animale et l’écologie. Les jeunes lecteurs pourront donc facilement s’identifier à eux, et adhérer au message écologique qu’elle fait passer… Je recommande donc tout spécialement cette BD!

PS : Grrreeny n’hésitant pas un instant à… Disons, «découper» à coup de griffes les braconniers et autres chasseurs de trophées qui en veulent un peu trop à sa très originale fourrure, on évitera donc de mettre cette BD dans les mains des très très jeunes!