Le visage de Maât
de Lauren Haney

critiqué par Koolasuchus, le 10 mars 2019
(Laon - 29 ans)


La note:  étoiles
Trafic sur le Nil
Bak est lieutenant à Bouhen, une bourgade perdue au sud de l'Égypte, durant le règne d'Hatchepsout. Alors qu'il vient tout juste de résoudre une enquête, son supérieur, Thouti, lui fait part de la volonté du pharaon de démanteler un réseau de contrebande d'ivoire qui transiterait par la région. Peu enchanté à cette idée, Bak se met tout de même à l'ouvrage. Il va assez vite trouver une piste mais son principal suspect se fait immédiatement assassiner devant ses yeux. Cette enquête va donc se révéler plus dangereuse que prévue car les responsables de ce trafic sont prêt à tout pour protéger leurs secrets.

J'aime bien les enquêtes policières, et j'aime beaucoup l'Égypte ancienne, sur le papier ce roman avait donc tout pour me plaire, malheureusement j'en ressort avec une impression plutôt mitigée. En effet ce n'est pas que l'histoire soit inintéressante mais je ne l'ai pas non plus trouvé très passionnante, les personnages manquent un peu de profondeur, on s'attarde très peu sur les suspects et même si il y a de l'action, j'ai rarement été pris par le récit.

Ainsi, même si on arrive plutôt bien à être dans l'ambiance de l’Égypte antique et qu'elle reste dans l'ensemble assez correcte, ce n'est pas une enquête vraiment mémorable, c'est donc bien mais sans plus.