Moi le seul évadé de Buchenwald
de Emile Vandievoet

critiqué par Pascale Ew., le 10 mars 2019
( - 51 ans)


La note:  étoiles
Témoignage de courage
Dans ce récit, l’auteur belge raconte son épopée durant la seconde guerre mondiale : ses multiples déplacements, ses actions pour survivre et résister, ses trafics, ses emprisonnements et enfin sa détention et son évasion du camp de Buchenwald. Très factuel, il énonce une suite accélérée de faits, quasiment sans émotion, si ce n’est la gratitude envers tous ceux qui l’ont aidé. Ses exploits suscitent l’admiration et témoignent d’un personnage haut en couleurs, qui n’a pas froid aux yeux, que rien n’impressionne et épris de liberté. Le style est sec, concis et peu agréable à la lecture, reprenant par exemple des allers-retours incessants entre les différents temps conjugués. Un témoignage à garder dans toutes les mémoires...