Hier et demain : pensées brèves
de Gustave Le Bon

critiqué par Maranatha, le 10 mars 2019
( - 47 ans)


La note:  étoiles
Toujours utile à lire.
Ce livre a été écrit en 1918 et il est toujours d'actualité.
C'est ce qui différencie les bons des mauvais livres.
Ils y en a qui traversent les époques sans prendre une ride.
Il s'agit ici de brèves pensées, de quelques mots à quelques lignes qui interprètent les grands pendants psychologiques ou sociologiques de la société comme : La genèse psychologique des grands conflits composés de sous-chapitres, les puissances matérielles et morales, les forces biologiques et affectives, etc sur des dizaines de thèmes.
Une ou deux Pensées prises au hasard :
-Dans les civilisations modernes le besoin du luxe ou tout au moins ses apparences, est souvent plus impérieux que celui du nécessaire. Etonnamment moderne !
-Certains sentiments ne peuvent être combattus que par des sentiments identiques. On ne domine pas la méchanceté, la violence et la mauvais foi avec de l'honnêteté et des scrupules. Pensée anti-chrétienne mais dont nos dirigeants devraient s'instruire.
-Les défenseurs d'une foule des sectes politiques et sociales sont saturés d'esprit mystique.
et la dernière parmi des centaines :
-Un peuple ayant une foi dans la victoire ne ressent ni sa faim ni la misère. SA résistance morale s'écroule le jour précis où il commence à douter de son succès.
Un livre qui peut se lire au hasard des pages, au gré des jours.
C'est un mystère pour moi de constater que Gustave Le Bon n'est plus lu de nos jours, ses sentences tombent toujours à point et sont toujours actuelles.
Je recommande.