Paris 2119
de Zep (Scénario), Dominique Bertail (Dessin)

critiqué par Pucksimberg, le 2 mars 2019
(Toulon - 39 ans)


La note:  étoiles
Un divertissement bien ficelé !
La bande dessinée se déroule au XXIIème siècle. La ville de Paris n’est pas bien rassurante. Un nouveau moyen de transport a été créé : le Transcore. Il permet de se téléporter par le biais de cabines. Tristan Keys, le héros, a du mal à suivre certains progrès techniques et préfère se déplacer dans la capitale à l’ancienne, en métro, quitte à côtoyer tous les marginaux. Il sent rapidement que le nouveau moyen de locomotion utilisé par le plus grand nombre semble avoir quelques problèmes. Et quand il se trouve confronté à un mort, il pressent que ce Transcore n’est pas aussi sûr que ce que l’on pourrait croire.

J’ai tout de suite été séduit par cette histoire et par ce récit futuriste dont le cadre est bien planté et les personnages suffisamment présentés pour intriguer le lecteur. Comme tous les récits d’anticipation, à la fois la ville paraît très moderne et différente de celle qu’on connaît et pourtant rappelle de manière un peu cauchemardesque ce qu’est la capitale d’aujourd’hui. Cet univers n’est donc pas si éloigné du nôtre.

Le scénario est bien ficelé. On ne s’y ennuie pas une seule seconde. Il existe des centaines d’œuvres futuristes. On pourrait s’en lasser et retrouver tous les clichés du genre. Pourtant cette œuvre possède un certain charme et suscite vraiment l’intérêt du lecteur. Les dessins sont beaux, les visages très réalistes et les couleurs froides sont en total accord avec l’univers dépeint. Cette BD a même un caractère cinématographique. Une transposition sur la toile pourrait donner un résultat très réussi.

Cet album est vraiment agréable à lire et le lecteur passe vraiment un bon moment. Un divertissement bien ficelé !