Hunger: Une histoire de mon corps de Roxane Gay

Hunger: Une histoire de mon corps de Roxane Gay
(Hunger : a memoir of (my) body)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone

Critiqué par Blue Cat, le 24 février 2019 (Inscrite le 4 septembre 2018, 55 ans)
La note : 7 étoiles
Visites : 543 

1M91 - 261 Kilos

Dans ce livre témoignage, Roxane Gay, féministe et universitaire Noire Américaine, nous raconte l'histoire de son corps, sous le titre américain de 'Faim'.

L'auteure a pesé jusqu'à 261 kgs pour 1m91, et s'est donc trouvée en 'obésité massive', le stade ultime, au delà de l'obésité morbide. Alors comment fait-on pour vivre avec un corps aussi imposant ? Et bien, cela demande beaucoup de courage et Roxane n'en manque pas.

En effet, elle détaille toutes les humiliations qu'elle doit subir au quotidien, dans la rue, les magasins, les transports en commun, mais aussi les regards appuyés au sein même de l'université où elle est professeure. Car, malgré cette obésité massive, elle a obtenu son doctorat et réalisé son rêve de toujours, être professeur d'université - 'Parce qu'après, on peut se la couler douce' - dit-elle.

Issue de parents d'origine Haïtienne, aimants et protecteurs, de la classe moyenne supérieure, elle n'a que de bons souvenirs d'enfance, partagés avec ses deux frères. Seulement voilà, à la prime adolescence (12 ans) elle s'amourache d'un élève de son collège qui lui impose très vite des jeux sexuels auxquels elle n'ose se refuser. Plus tard, il lui tend un piège en forêt et elle subit un viol collectif de ce garçon accompagné de plusieurs de ses copains. Traumatisme majeur. Insultes quotidiennes au collège.
Et dans son désarroi, elle retourne vers son violeur et se prête à nouveau à ses jeux sexuels, jusqu'à son déménagement.

A partir de là, cette adolescente mince, aimée de sa famille, bonne élève et intelligente, part en vrille. Elle s'enfonce dans une prise de poids sans limite, incompréhensible pour ses parents auxquels elle ne dit rien de son viol. Ces derniers se montrent obsédés par son corps et, d'une certaine façon, maltraitants pour le première fois. Ils la forcent à faire des régimes, l'envoient en 'camp de rééducation alimentaire' etc. Et toujours, elle reprend tout le poids perdu plus un bonus, et toujours elle se tait sur le crime qu'elle a subi.

Je laisse le lecteur découvrir les étapes par lesquelles elle passe pour se trouver aujourd'hui, la quarantaine venue, dans une relative acceptation bienveillante de son corps, fidèle en cela à son engagement féministe fort qui l'aide à refuser qu'une femme se réduise à son apparence..

Pour autant, malgré la sympathie bien réelle qu'inspire cette femme courageuse, je suis obligé de constater que ce livre est fort mal écrit, dans un style 'On discute entre copines' et pour moi ce n'est pas de la littérature. Il y a de nombreuse répétitions et certains chapitres ressemblent plus à un article vite fait/mal fait pour magazine féminin. Ce livre reste un témoignage intéressant, mais plus digne d'un Blog que d'un 'vrai livre', du fait de l'absence totale de style et de structure narrative.

A lire, mais en connaissance de cause.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Hunger: Une histoire de mon corps

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Hunger: Une histoire de mon corps".