Histoires secrètes de Sherlock Holmes
de René Réouven

critiqué par Killeur.extreme, le 21 février 2019
(Genève - 37 ans)


La note:  étoiles
Élémentaire mon cher Lock
Présentation de l'édition grand format que je trouve plus pertinente que celle de l'édition Folio policier
"En rapportant au public les enquêtes de Sherlock Holmes, le Dr Watson a évoqué une soixantaine d'affaires dont il n'a jamais relaté le détail. Un silence d'autant plus surprenant que ces «untold stories» semblent avoir été parmi les plus insolites et les plus difficiles que le célèbre détective ait été amené à résoudre.Ce sont ces ellipses, ainsi que certains mystères qui parsèment la carrière de Holmes que René Reouven a entrepris d'explorer. Une quinzaine d'aventures que Le Magazine littéraire a saluées en ces termes : «René Reouven a vraiment pris la voix de son maître. Et sa copie est tellement conforme qu'on se demande si, traduite en anglais, elle n'aurait pas la valeur d'une version originale.»"

Cette édition ne publie pas les textes, romans et nouvelles, de René Reouven dans l'ordre chronologique de publication mais divisé en deux parties :

"Celles que Watson a évoquées sans les raconter" qui sont vraiment des textes où l'auteur avec son imagination et sa connaissance de l'oeuvre de Conan Doyle donne des suites à celle-ci ou comble des trous et même si je n'ai pas relu Conan Doyle avant de lire ce volume pour pouvoir mieux juger de la manière dont René Reouven reprend le personnage et si ses histoires s’imbriquent parfaitement dans l'oeuvre de Conan Doyle, l'atmosphère me semble plutôt bien rendue et je n'ai pas vu d'incohérences majeures.

"Celles que Watson n'a jamais osé évoquer" Si dans la première partie René Reouven suit fidèlement en disciple respectueux les traces de Conan Doyle pour proposer des récits qui pourraient faire partie de la chronologie de Sherlock Holmes, cette deuxième partie montre des récits plus personnels où l'on sent quand même le respect de l'auteur pour son aîné mais si dans les récits de la première partie il le suivait quasiment pas à pas, dans cette partie il s'en détourne un peu par exemple dans "Elémentaire mon cher Holmes" le détective n’apparaît pas de tout le récit par contre on y voit ceux qui auraient inspiré les personnages de Holmes et de Watson ainsi qu'une variation intéressante sur Jack l’éventreur mêlant personnages réels et fiction. Dans le "Détective volé" Holmes et Watson voyagent à travers le temps avec la machine de HG Wells envoyés par Conan Doyle pour enquêter sur la nouvelle d'Edgar Alan Poe "la lettre volée" et sur la mort mystérieuse de l'écrivain, dans la dernière nouvelle "La plus grande Machination du siècle" il revient sur la "mort" de Sherlock Holmes et du professeur Moriarty dans le "Dernier problème"et donne une voie différente qui donne une nouvelle version de Sherlock Holmes et de Watson, malheureusement ayant lu "la vallée de la peur" roman certes publié après "le dernier problème" et "la maison vide" (aventure où Sherlock Holmes ressuscite officiellement) mais se passant avant, celui-ci contredit totalement la nouvelle de René Reouven, c'est le seul point que j'ai remarqué où sa connaissance de Sherlock Holmes est prise en défaut à moins que ce ne soit volontaire et personnelement je pense que c'est le cas.

Un recueil indispensable pour tous ceux qui aiment Sherlock Holmes