Bringing up a Bilingual Child
de Rita Rosenback

critiqué par Elya, le 14 février 2019
(Savoie - Dauphiné - Ardèche - 29 ans)


La note:  étoiles
Grandir dans une famille multilingue
De nombreux ouvrages existent en langue anglo-américaine sur le sujet de l'éducation bilingue d'un enfant, plus précisément au sein du foyer, lorsque les parents souhaitent transmettre plusieurs langues maternelles (ou dirons-nous plutôt parentales). En français, ces ressources sont rares, et moins pertinentes à mon goût. C'est pour cela que je me tourne vers les ouvrages anglophones et notamment celui-ci qui est sans doute selon moi un des deux qui correspond le plus à mes attentes (avec celui d'Adam Beck, Maximize your child's bilingual hability).

L'auteure parle couramment de naissance le suédois et le finnois. Elle n'est pas anglophone de naissance, ce qui explique sans doute en partie pourquoi son style est très accessible pour quelqu'un comme moi qui ne lit pas de manière très fluide l'anglo-américain. Sur le fond aussi, Rita Rosenback va à l'essentiel. Elle n'a pas la prétention de s'appuyer sur des données scientifiques mais plutôt sur son expérience personnelle dans l'éducation bilingue de ses deux enfants, et ses nombreuses années à lire et "coacher" sur le sujet.

Elle insiste, à raison je trouve, sur le fait de bien s'interroger en tant que parent sur ce qu'on souhaite en terme de langue pour notre enfant. Si l'on souhaite qu'il soit parfaitement et activement bilingue (c'est-à-dire qu'il ne comprenne pas seulement mais s'exprime), alors la tâche sera très ardue. Si nous aspirons à une simple compréhension passive, alors nos efforts pourront être un peu plus souples.

Rita Rosenback distille de nombreuses astuces et illustre à chaque fois avec son expérience personnelle comment cela a ou non fonctionné. Elle insiste particulièrement sur l'intérêt de faire parler des personnages imaginaires, à travers des peluches par exemple, pour inciter les enfants à s'exprimer dans la langue minoritaire. Elle affirme aussi qu'écrire sur le sujet du bilinguisme peut-être utile en plus d'être très plaisant, et j'ai d'ailleurs ressenti ce besoin et ouvert un blog à ce sujet : http://denaskuloj.home.blog/

Il est agréable de lire un ouvrage d'un parent qui ne souhaitait pas transmettre l'anglais à son enfant, comme c'est souvent le cas, et qui ne met pas en avant trop le côté utilitariste de l'apprentissage de deux langues. Il s'agit cependant d'un simple témoignage et les conseils distillés seraient à remettre en perspective avec les connaissances en psychologie de l'apprentissage et éducation.