Shining de Stephen King

Shining de Stephen King
(The Shining)

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Wakkafr, le 13 juin 2004 (Paris, Inscrit le 12 juin 2004, 45 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 39 avis)
Cote pondérée : 8 étoiles (202ème position).
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 12 332  (depuis Novembre 2007)

"Viens prendre ton coup de hache Danny !"

J'ai commencé à goûter aux plaisirs de la lecture avec la collection "Bibliothèque Verte Hitchcock Présente". Et puis ensuite j'ai trouvé un livre chez un copain : The Shining. Je crois que c'est vraiment LE livre qui m'a plongé dans l'océan de la littérature. Disons que c'est celui qui m'a fait découvrir le vrai plaisir de dévorer un bouquin.
Selon moi c'est le meilleur de King, avec Misery (même si l'on retrouve le huis clos, la neige, la folie). Après, King a dû changer de fournisseur et il est tombé dans des délires d'extra-terrestres et de clown psyché... bof.
Vous avez vu le film ? A côté du roman vous n'avez encore rien... lu !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Pas si brillant...

6 étoiles

Critique de Blue Boy (Saint-Denis, Inscrit le 28 janvier 2008, - ans) - 10 avril 2018

On dit souvent que l’adaptation au cinéma est moins bonne – et cela se vérifie la plupart du temps – que le livre qui l’a inspiré. Pour ce qui est des romans de Stephen King, ils ont quasiment tous eu leur version filmée, rarement réussie, à de rares exceptions près. Il est vrai que la qualité principale de King est son talent de conteur incontestable, qui en fait une excellente source d’inspiration pour nombre de réalisateurs. Stanley Kubrick en faisait partie, mais quand on a vu « The Shining » au cinéma, on constate que l’interprétation du cinéaste s’éloigne de beaucoup de la version originale et la surpasse même largement.

Là où Kubrick a su s’approprier l’histoire en s’attachant à montrer, à l’aide de sa caméra incisive, la montée progressive vers la folie du personnage principal, admirablement interprété par Jack Nicholson, King s’est contenté de dérouler son intrigue, en immergeant lentement le lecteur comme il sait parfaitement le faire, avec une étude psychologique des protagonistes assez crédible. Du coup, la lecture paraît parfois traîner en longueur quand on a déjà vu le film, et malheureusement la fin vire au Grand-Guignol. Auparavant, on aura eu le loisir de partager certaines visions de l’enfant (« the shining ») qui pèsent quinze tonnes. Et c’est souvent ce qui déçoit chez King, ce tic typiquement ricain, même pour un romancier, d’ajouter des effets grandiloquents qui n’apportent strictement rien au récit (comme s’il fallait toujours envisager une possibilité hollywoodienne) ? Inutile de dire que j’ai peiné à finir ce pavé. Il vaut mieux lire « Misery », autrement plus flippant car plus « réaliste », si l’on peut dire…

Oui oui, c'est vraiment un bon livre.

8 étoiles

Critique de Buck (Rennes, Inscrit le 20 juin 2010, 30 ans) - 23 août 2016

Shining est un vrai bon livre. En mon sens, il ratisse plus de thèmes que l’angoisse et la peur que ce que l’on prétend : la situation isolée provoquant la Folie, l’alcool, la misère sociale, l’empathie, l’amour (tout de même) pour un mari qui part en sucette, etc.

Il y en a un qui m’a tout de même marqué, c’est le profil de Jack. Intellectuel, littéraire, aimant les lettres et les livres, il ne réussit pas à résister à l’Overlook. Le caractère de Jack au début de l’histoire correspond à plus d’un lecteur qui aime, je suppose, aussi lire et peut se croire loin de toutes folies, le tout avec une petite pointe hautaine et narcissique. C’est aussi peut-être cela qui m’a plongé dans le livre. Bien que notre raison soit élevée, la humaine peut prendre le dessus. J’ai vraiment apprécié ce risque de Steven King de « démolir » un écrivain.

Ce n’est pas le seul argument pour défendre ce livre. Le roman étant un huis-clos, le décor devient un personnage en lui-même en ce mythique Overlook. Étrange jardin, et mystérieuses chambres. Steven King nous oppresse que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur, partout et toujours sous le joug de l’Overlook.

Bon, quelques défauts viennent entacher le récit. Quelques passages longs et un manque d’explication à la fin. Honnêtement et pour une fois, je m’en fous. Nous avons la liberté d’imaginer les origines de cette histoire (accentuant le mystère de cet endroit) et pour les passages longs, aucune œuvre n’est parfaite et beaucoup de livres en ont. Toutefois, celle-ci effleure la perfection. L’histoire ratisse plusieurs émotions et nous fait frémir avec cet hôtel et on accompagne des personnages crédibles. Ce livre est un petit bijou.
Pour l’anecdote, je lisais ce livre dans une vieille longère-chambre d'hôte, à 1h du matin. Je n'en menais pas large.

FUYEZ FACE À CE LIVRE PAUVRES FOUS !

8 étoiles

Critique de Fimento (, Inscrit le 16 novembre 2015, 23 ans) - 1 décembre 2015

Je l’avoue, j’ai lu Shining il y a maintenant plus de 9 mois, donc il faut bien comprendre que mes descriptions ne seront pas des plus précises et mes souvenirs sont également flous, MAIS (surligne bien le "mais" avec ton cerveau), je me souviens d'assez de choses pour te faire vibrer de… de… rien du tout… oui.

Tu t'attendais à quoi ?

Shining est mon premier livre de Stephen King et c'est une entrée en matière des plus enivrantes (si je puis m'exprimer rrr'ainsi).
Premièrement, si tu ne l'as pas lu, tu ferais bien d'arrêter de lire tout de suite ce texte et sauter sur l'occasion, car c'est quand même une grande histoire parmi les grandes, mais avant de t'enfuir aussi vite qu'un hobbit, laisse-moi te dire une chose : Ce livre me chiffonne (plaît-il ?).
Ma foi, je classerais ce roman comme un écrit personnel ; pourquoi me diras-tu ?
Simple : je trouve que King fait une projection de ce qu'aurait été son futur s'il avait continué à sombrer dans l'alcool (Stephen est un ancien alcoolo pour ceux qui sont restés avec un "Gné ?" sur le front en lisant la dernière phrase).

Pour le petit résumé, Jack Torrence a beaucoup de difficultés financières (mais dis donc, King était aussi fauché quand il écrivait à ses débuts) et accepte un boulot un peu… dangereux. C'est le mot. Je rajouterais peut-être même suicidaire, mais là : c'est déjà trop.
Notre protagoniste préféré accepte d'aller veiller sur un hôtel qui est fourré au fin fond d'une montagne où il tombe 3 mètres de neige chaque jour et tout cela, avec sa famille bien sûr ! *La fête, la fête…*
Donc ce livre me perturbe parce que King développe beaucoup (trop même ?) l'intrigue de l'histoire comme on développerait une biographie pas très palpitante, j'ai ressenti quelques longueurs, mais le verdict est sans appel (je n'aime pas cette expression) Shining est un des livres qui m'a le plus effrayé dans mes maigres lectures d'épouvante (Avec "Le Souffle du Vampire" de R.L.Stine, on ne refait pas les classiques lus il y a plus de 10 ans !), surtout la scène AVEC LA HACHE ENFONCÉE DANS L'AUTRE QUI SE FAIT…

Ah oui, pas de spoiler...

The Shining

10 étoiles

Critique de Exarkun1979 (Montréal, Inscrit le 8 septembre 2008, 39 ans) - 13 novembre 2014

The Shining est un excellent roman de Stephen King. Je n'ai jamais eu la chance de voir le film de Kubrick que l'on dit très différent et que l'auteur n'apprécie pas beaucoup. J'ai vraiment aimé l'aspect psychologique du roman. C'est vraiment bien de voir comment King décrit la progression de la folie de Jack. De plus, on s'attache vraiment aux personnages et à la fin du roman, on devient anxieux pour eux, pour leur survie.

J'ai lu plusieurs romans de cet auteur mais celui-ci trône au sommet de la liste tellement il est bon.

The King en fait des tonnes

4 étoiles

Critique de Lison (, Inscrite le 6 février 2014, 68 ans) - 24 février 2014

Je ne suis pas anti-King, loin de là. J'ai d'ailleurs relu récemment avec un certain plaisir "Carrie" et "Misery". "Shining", lui, n'a pas résisté à une seconde lecture.
L'abondance de surnaturel m'a empêchée d'adhérer à l'histoire : un hôtel maléfique et pas moins de trois personnes ayant le "don" (voyance, télépathie...) : l'enfant Dannie, le cuisinier Hallorann et la voisine de voyage de ce dernier.
Ensuite, des scènes d'horreur aux ficelles bien éculées (et je pense qu'elles l'étaient déjà en 1977), des êtres malfaisants tout droit sortis du magasin des accessoires m'ont affligée.
En clair, Stephen King en a trop fait. Plus de sobriété n'aurait pas gâché le frisson, bien au contraire. Des scènes "qui font peur" d'accord, (c'est King, que diable !), mais s'ancrant davantage dans le réel, comme la scène de l'ascenseur, intéressante. Ou alors, tiens, juste les propres démons de Jack.
J'ai également relevé quelques contradictions (s'est-il relu ?), dont celle-ci, assez grave selon moi :
King, peut-être conscient que les maléfices de l'hôtel et le "don" de Dannie se superposent inutilement, voire se télescopent, tente de raccrocher les wagons :
"C'était Dannie, avec son don qui était à l'origine de tout... S'ils réussissaient à s'évader un jour de l'Overlook, il était fort possible... que son pouvoir se limitât dès lors à monter des scènes de Grand Guignol... Sans Danny, l'hôtel redeviendrait aussi inoffensif que la maison hantée d'un parc d'attractions..."
Et le gardien qui tua l'hiver précédent femme et enfants avant de se suicider, c'est Disneyland ?

Dommage, l'idée était excellente. Je reconnais par ailleurs que Stephen King a su donner une belle épaisseur au personnage de Jack et a fort bien décrit la montée progressive de sa paranoïa. L'ensemble est malheureusement traité avec outrance, de façon brouillonne et inégale.

Diaboliquement efficace !

9 étoiles

Critique de Stitch (, Inscrit le 18 octobre 2013, 30 ans) - 30 décembre 2013

"Shining", de Stephen King : Daniel Torrance, dit Danny, est un petit garçon de 5 ans et demi qui possède un pouvoir bien étrange : celui de sentir les émotions des personnes qui l'entourent, de deviner leurs pensées, et parfois même de prédire l'avenir... Lorsque son père, ancien alcoolique et viré de son poste de professeur, parvient à trouver un job en tant que gardien de l'Overlook, un hôtel de haut standing, durant l'hiver, la famille Torrance déménage et investit les lieux. Seulement, le passé de l’hôtel est plein de lacunes et les quelques bribes obtenues sont terrifiantes : meurtres, mafia et malfaisance écrivent l'histoire de l'Overlook en lettre de sang, et les choses empirent lorsque l’hôtel lui-même semble prendre vie et décide de ne pas laisser la famille s'échapper, offrant ses spectacles les plus macabres que seuls peuvent voir les yeux de l'enfant...

TER-RI-FIANT ! Tout a été pensé dans ce roman pour nous faire dresser les cheveux sur la tête ! Les épisodes sinistres se succèdent avec une fluidité monstrueusement efficace, que le lecteur poursuit sans aucune difficulté, moitié apeuré, moitié avide de la suite. Ajoutez à cela des personnages faciles à s'approprier, une ambiance très sombre, une écriture facile et intelligente, et l'on obtient une histoire diaboliquement puissante, que tout lecteur saura apprécier.

Bonne lecture !

Souvenir angoissant...

9 étoiles

Critique de Killing79 (Chamalieres, Inscrit le 28 octobre 2010, 39 ans) - 10 novembre 2013

Comme un grand nombre de personnes, plusieurs années après sa découverte (15 ans pour moi), j'ai décidé de relire "Shining" afin de me préparer à l'arrivée de "Doctor Sleep", la suite tant attendue.
Stephen King nous plonge dès le départ dans une atmosphère et une ambiance dramatique, qui nous tient en haleine jusqu'à la fin. Il fait monter le thermostat et la pression progressivement, incorporant une touche de folie par ci par là pour pouvoir mieux nous désarçonner. Ayant gardé quelques souvenirs de ma première lecture, je n'ai pas eu la chance d'être stupéfait par certaines scènes et j'en suis venu à envier les chanceux qui découvriront pour la première fois cette succession de rebondissements terrifiants. Entre fantastique, folie, violence physique et violence psychologique, j'ai pour la deuxième fois été embarqué avec frisson dans cet hôtel hanté et les esprits qui l'habitent.
En résumé Stephen King méne parfaitement sa barque et prouve, s'il en était besoin, qu'il est un maître de l'horreur, un créateur de frayeur hors pair et un raconteur efficace.
Vivement la suite!

L'Overlook palace vous accueille dans toutes ses chambres, sauf une.

10 étoiles

Critique de June (Rennes, Inscrite le 19 septembre 2012, 22 ans) - 23 mars 2013

Amatrice de Stanley (oui, j'aime bien appeler les réalisateurs que j'aime par leur prénom) et de Jack (pareillement pour les acteurs), j'ai, selon tout bonne logique, adoré Shining.

La lecture est mon péché mignon, et le livre de M. King n'a bien évidemment pas échappé à l'inéluctable, et s'est retrouvé dans mes mains. Oh ! Par pour longtemps ; une nuit. C'est peu, me direz-vous (ou non d'ailleurs); soit ! Il est vrai que je ne connais pas le mot "restriction" lorsqu'il s'agit de littérature.

Si le talent de Stanley m'avait foutu une claque mémorable, je dois vous avouer que M. King s'est empressé de m'en envoyer une autre, tout aussi mémorable. Stephen a un talent incroyable : dès le début du livre, il ne fait pas de mystère quant à la situation : Torrance est un alcoolo notoire, homme violent et écrivain raté. Sa nouvelle situation, qu'il espère porteuse d'un avenir meilleur, ne sera qu'un nouveau pas vers le fond, là où la débauche humaine est à son summum; là encore Stephen ne laisse aucun doute planer. Et pourtant, pourtant, on espère, quand bien même la fin n'est pas inconnue. Ô grisante sensation !

Shining est un livre à déguster en pleine nuit noire, quand tout dort autour, à la lueur d'une lampe de chevet, bien au chaud sous sa couette, en écoutant la 9ème symphonie de ce bon vieux Ludwig Van (Le petit KVQ sera content avec moi), quand bien même cela crée une furieuse envie de regarder le masterpiece de Stanley, Orange Mécanique.

Grisant.

Si vous devez réserver un hôtel, ne choisissez pas L’Overlook Palace … mais si vous voulez vous faire peur courez-y !

9 étoiles

Critique de Monde imaginaire (Bourg La Reine, Inscrite le 6 octobre 2011, 46 ans) - 14 mars 2013

Bah oui … à moins que vous n’aimiez la compagnie des fantômes et des psychopathes !
Même si je n’ai pas tout compris, parfois le King s’égare, il a réussi à créer une atmosphère de malade !
D’ailleurs King est un malade lui-même je pense et pourtant je le laisse pénétrer dans ma maison et dans ma tête !!! Inconsciente que je suis !
Je trouve que King possède un talent fou pour nous décrire la folie qui va peu à peu s’emparer de son héros Jack Torrance. Il excelle à faire naître les pires démons qui sommeillent sans doute en chacun de nous.
Jack Nicholson, dans le film éponyme s’est totalement imprégné du personnage. Je n’oublierai jamais la scène avec la hache … ah ça non … ni celle dans le labyrinthe. Je n’ai d’ailleurs jamais compris pourquoi S. King avait tant décrié le film de Kubrick … c’est un mystère pour moi … Même si le livre et le film présentent des différences ils restituent parfaitement les mécanismes de la folie.
Et puis l’intensité dramatique du roman fait que je suis restée scotchée au livre, j’ai serré les fesses (si si, vous ne saviez donc pas qu’on entretient son fessier en lisant du King ?) et tous mes sens étaient en alerte rouge ! Amateurs de frissons plongez-vous dans Shining et vous ne serez pas déçus.

Pas un chef d'oeuvre

7 étoiles

Critique de Jcb (, Inscrit le 16 mai 2011, 39 ans) - 16 août 2012

Ok: ça se lit facilement et on parcours rapidement les (presque) 600 pages. Ok: la psychologie des personnages, le père et le fils surtout dommage que la mère soit délaissée, est très finement décrite et évolue tout au long de l'intrigue. Le parcours du père alcoolique, looser en mal de reconnaissance sociale m'a énormément plu.

Mais toutefois je trouve que l'histoire a vraiment trainé en longueur, il y a beaucoup trop de passages inutiles, de divagations secondaires. L'histoire n'a décollé qu'à partir des 2/3 du livre. Et même la fin est un peu légère.

Selon moi, le génie de King se trouve dans son sens du détail: détail de la psychologie, détail des descriptions, détail des ressentis. Prenez une phrase du bouquin au hasard et vous verrez la précision ...

palpitant

10 étoiles

Critique de Floreflo1 (, Inscrit le 30 mars 2011, 23 ans) - 15 juin 2012

Ce livre est magnifique ! L'histoire racontée en 500 pages !
Le suspense est particulièrement bien construit ! Merci Stephen King pour ce magnifique livre. C'est pour moi, mon préféré ! Particulièrement triste à la fin, l'histoire finit tout de même bien...
Nous sommes très proches des personnages durant le récit, de la 1ère page à la dernière.

Un tiens vaut mieux que deux tu l'auras.

7 étoiles

Critique de Monde Vrai (Long Beach, Inscrit le 6 décembre 2011, 116 ans) - 29 février 2012

A l'époque, King produisait des romans vénéneux, quelque peu osés, et donc la folie avait tendance a déborder de son oeuvre - ce qui donne la plupart du temps au final des histoires intéressantes. De plus Jack Torrance y est davantage humanisé, ce n'est pas le bon époux sage et archétype du film qui se transforme soudainement en monstre, du fait de l'hôtel aux spectres de plus chargé de souvenirs pesants, etc... On y apprend que l'homme, prof, a eu auparavant des légers problèmes du fait qu'il a méchamment baffé un étudiant réticent ainsi qu'impoli (ce qui le rend, par certains cotés, touchant) sans omettre le fait qu'il souffre de sa non-création et des rapports qu'il entretient avec sa hiérachie. Voilà pourquoi il part avec sa famille à Overlook, ce célèbre palace des années 30, afin de mieux écrire et d'être en position plus confortable. Et en fait, oui, Shining est un livre assez sombre pour autant que je me souvienne et je dois avouer que je n'ai retrouvé ce style dans les romans de l'auteur uniquement dans "Salem", avec "Rose Madder" à la limite. Je pense que de nos jours un tel ouvrage serait interdit à la vente, ou censuré. Il y a donc de la chair dans Shining, mais aussi de la violence et accessoirement un squelette.

"Ôtez les masques !"

8 étoiles

Critique de R. Knight (, Inscrite le 18 janvier 2012, 24 ans) - 7 février 2012

'Danny... i... i... y'

Un garçon qui vous fait signe de la main dans le lointain, Un cadavre, mais tout ce qu'il y a de plus vivant, qui flotte dans une baignoire et un maillet de roque.
Mais tout cela ne résume rien. En tout cas, que très partiellement l'histoire de Shining, l'enfant lumière.

Ce qui est impressionnant dans ce roman dit 'd'horreur', c'est l'exploration de la psychologie des personnages. C'est une véritable introspection, une focalisation dans l'esprit de Danny, l'enfant au don, et son père Jack, l'ex-alcoolique en proie à la dépression.
Tout au long du récit, leurs réflexions évoluent de façon très subtile, merveilleusement bien construite notamment grâce aux pensées sans queue ni tête, en apparence, lâchées de manière totalement dépourvue de sens.
Mais alors que le roman progresse, les pensées trouvent un sens et on finit par comprendre. Et que c'est fort quand on comprend enfin que tout cela n'est que folie !
Stephen King est vraiment un maître dans ce qui est de décrire les méandres des raisonnements, des songes et des esprits. Sa définition et description de la folie est simplement remarquable et saisissante.

En revanche, ce qui plombe légèrement le rythme du récit, c'est l'écriture en elle-même de King. Le style est simple, voire trop simple. Il faut passer outre cette écriture, qui risque de nous ennuyer si on y fait trop attention. Les tournures de phrase ne sont pas très... bien faites, bien construites. Mais on est ici pour trembler et vibrer avec les personnages et non pour se délecter d'une écriture lyrique.

Autrement, même si l'action prend plusieurs chapitres, voire parties, à démarrer concrètement, elle commence tout juste quand on frôle l'ennui. Car ces descriptions premières sont exactement ce qu'il faut pour fonder la psychologie des différents personnages.

A proprement parler du côté 'horreur' de Shining, peut-être que le mystère s'épandant autour de l'énigme de TROMAL est... un peu simplette. Mais ces fêtes qu'on ne sait pas réelles ou irréelles, ces cris en pleine nuit, ces anciens résidents sont assez... terrifiants.

Tout cela pour dire que Shining est un roman d'une grande puissance que, de prime abord, je sous-estimais ayant des a priori sur l'intensité des écrits de Stephen King. Mais son exploitation de la psychologie est tout simplement surprenante.

Lisez l'histoire de Danny, Jack et Wendy, ou TROMAL vous rattrapera.

L'Overlook vous souhaite la bienvenue !

9 étoiles

Critique de Tommyvercetti (Clermont-Ferrand, Inscrit le 18 décembre 2006, 30 ans) - 26 août 2011

Je me suis enfin décidé à lire ce livre que j'avais dans ma PAL, voulant connaître l'origine d'un film tel que Shining, de Kubrick. Et, sachant que c'était SK, je savais que j'allais apprécier, et j'étais curieux de voir ce qui différencier le roman du film, ayant déjà lu King parler à ce sujet.

Et bien, j'ai été ravi. Le film ne semble en fait être qu'un survol superficiel et raccourci du livre, où Kubrick a pris les passages qui l'intéressaient et omis certaines détails pour au final réaliser un film d'horreur excellent.
Mais le roman est beaucoup plus, comme tous les SK, qu'un banal livre d'horreur.

Tout d'abord, le personnage de Jack Torrance, dont on apprend les origines sombres et le terrain favorable à certaines faiblesses dans sa personnalité qui le rendent instable dès le départ. La psychologie est très bien retranscrite, et on comprend les personnages, leurs relations, leurs souffrances et leur amour. On insiste aussi sur Danny, cet enfant qui possède un pouvoir étrange ; qui dans le film passe presque inaperçu, ou en tout cas ne sert à rien. Ici, c'est bien le pouvoir de Danny qui est en cause, et qui prend une importance primordiale. Et enfin, Wendy, qui dans le film ressemble à une poupée de chiffon, dont on apprend à connaître la mère, avec elle aussi ses faiblesses, et ses forces. Car ici, personne n'est en dehors de l'intrigue, et tous les facteurs vont jouer un rôle dans le déroulement des évènements, et dans la vie de chacun.

L'histoire insiste beaucoup sur les problèmes de dépendance de Jack à l'alcool. On apprend à le connaître, à connaître ses ressentis, ses tentations et ses colères contre lui-même. Loin des stéréotypes et idées reçues, c'est ici une image de l'alcoolique nuancée et grise - ni noire, ni blanche. La victime, dépendante, faible face à l'alcool, et plus encore quand les choses vont mal. Des faiblesses qui en feront l'acteur le plus manipulable dans ce jeu de marionnettes dont des forces maléfiques tirent les ficelles.

Ce SK est celui je pense qui m'a fait le plus peur - dans la mesure où un roman peut faire peur -, j'ai ressenti des frissons, je me suis laissé aller avec plaisir à l'angoisse, me prenant à l'empathie de cette famille, bloquée dans ce cauchemar incontrôlable.

Et enfin, j'ai été ravi par la fin, non pas parce qu'elle m'a plu, mais parce que le film ne laisse rien deviner de la fin du roman. En bref, si vous avez vu le film, c'est comme si on vous avait résumé l'histoire dans les grandes lignes (ce qui est souvent le cas) avec une fin imaginée par quelqu'un d'autre.

Incontournable

10 étoiles

Critique de Herve2 (, Inscrit le 23 mars 2011, 49 ans) - 14 avril 2011

Formidable huis clos entre paranoïa, folie et fantastique, SHINING reste sans doute ce que Stephen King a écrit de plus grand, de plus complexe et finalement de plus trouble. Le livre, célèbre aux USA dès sa sortie, a acquis une renommée mondiale, avant même l'avènement planétaire de l'écrivain, grâce à l'adaptation cinématographique de S. Kubrick. Renié par King lui-même, le film, l'un des plus parfaits de son auteur, prend effectivement des libertés avec le livre mais reste cependant fidèle à l'histoire dans ce qu'elle a de plus aigu : la descente aux enfers de la famille Torrance, décrite par King, est-elle due à un hôtel hanté qui, inexorablement, appelle le sang ? Est-elle due, au contraire, à l'effet conjugué des névroses d'un père et de l'ultrasensibilité (un pouvoir surnaturel ?) d'un fils ? Est-ce le cumul des deux hypothèses ? Bien malin qui peut sortir du livre avec des certitudes. Bien malin celui qui pourrait faire de même en sortant de la projection du film. Il est d'ailleurs symptomatique, à cet égard, de lire les extraits du livre relatant les entretiens que Kubrick avait accordés au critique Michel Ciment à ce sujet : Ciment demande à Kubrick si, pour lui, les rencontres de Jack ne sont pas que des fantasmes. Kubrick répond que son interprétation à lui est que l'histoire est réelle. Kubrick a donc choisi son camp et réalisé le film comme tel, mais de telle manière que l'autre hypothèse reste plausible. En cela, le film rend un hommage vibrant au livre. Un livre oppressant, labyrinthique, à lire (évidemment) absolument.

Mieux que le film !

9 étoiles

Critique de Keox (, Inscrit le 24 février 2010, 35 ans) - 13 avril 2011

Ce roman en huis clos est très bien construit et tout parait crédible. On plonge rapidement dans l'ambiance de cet hôtel au passé sombre : l'Overlook. Tout est bien décrit.

La personnalité des personnages est très détaillée ce qui nous permet facilement de nous mettre à leur place.
- Jack est un écrivain-alcoolique-dégénéré qui perd la boule au fil des pages.
- Wendy est une femme docile qui ne cherche qu'à protéger son fils de son mari qui perd la boule et on s'attache facilement à elle.
- Danny est un enfant perturbé qui est doté d'un sixième sens, d'une sorte de prescience qui lui permet de voir "TROMAL" et de communiquer avec un ami imaginaire qui lui dit que son père perd littéralement la boule, mais il est trop petit pour comprendre cette expression du langage.

La température monte au fur et à mesure que l'histoire avance.

On perd ainsi la notion du temps et de la réalité. Tout devient intemporel et surréaliste dans ce putain d'hôtel maudit par des ombres omniprésentes maléfiques.

Il y a plein d'éléments dans le livre qui ont été éclipsés du film. Pour ma part, le film n'est pas fidèle au roman car le réalisateur réinterprète l'histoire à sa façon et prend des raccourcis assez grossiers. Ce qui ne veut pas dire que je n'ai pas aimé le film bien au contraire...

Pour le moment, c'est un des meilleurs SK que j'ai pu lire avec Misery :)

prenant!!

10 étoiles

Critique de Raph90 (, Inscrit le 26 septembre 2010, 33 ans) - 9 octobre 2010

étant totalement hermétique à la lecture il y a encore un mois!, j'ai voulu m'y mettre, j'avais entendu parler de shining et j'ai vu le film. Le roman est beaucoup mieux car plus riche, Kubrick a vraiment épuré et même transformé certaines choses (tromal dans le roman, redrum dans le film)..... bref, un très bon livre très prenant.
maintenant j'attaque cujo!!....à plus

Grand moment de solitude

6 étoiles

Critique de Patsy80 (, Inscrite le 20 août 2009, 43 ans) - 6 septembre 2010

Je ne suis pas fan de King mais j'apprécie d'en lire de temps en temps. Souvent, j'ai du mal à entrer dans l'histoire mais là je dois dire que dès les premières lignes, je suis entrée dans la vie de cette petite famille presque ordinaire.
Globalement, l'histoire n'est pas époustouflante mais comme tous les Stephen King, en ce qui me concerne, ce roman a laissé des traces indélébiles dans ma mémoire comme des souvenirs personnels.
De plus, je me pose une question : Stephen King n'a t-il pas pris des notes dès l'âge de 5 ans sur ce qui pouvait passer par la tête d'un enfant de cet âge ? c'est tellement proche des mécanismees de pensée réels que cela me sidère toujours...

Un hôtel pas si inhabité

10 étoiles

Critique de Vero911 (, Inscrite le 23 janvier 2010, 32 ans) - 23 janvier 2010

Jack, écrivain pas très prolifique accepte de devenir gardien durant l'hiver d'un hôtel perdu au milieu de nulle part. Ce sera le plus mauvais choix de sa vie !

En effet, une fois arrivé dans cet hôtel, rien ne se passera comme prévu, entre manifestation paranormale, Jack qui vire peu à peu à la folie et une tempête de neige qui se rajoute à tout cela, que va-t-il advenir de la famille Torrance ?

Frisson, frayeur et angoisse sont au menu de ce King, qui est selon moi, l'un des meilleurs.

Un très bon huis clos

8 étoiles

Critique de Adrien34 (, Inscrit le 18 janvier 2009, 28 ans) - 4 septembre 2009

Après une très bonne lecture de "la ligne verte" j'attendais au tournant stephen king avec son incontournable shining.
Le départ est certes un peu long mais c'est dans ces passages que l'on cerne la psychologie des personnages qui vont se déchirer et on comprend par la suite la motivation de certains comportements.
L'Overlook est présenté comme une prison diabolique qui se referme de plus en plus vite et violemment sur la famille Torrance. La fin tant attendue nous délivre son flot de violences psychologiques d'un père devenu malgré lui alcoolique.

"Allez... Danny.. viens prendre ton coup de maillet que je te fracasse le crâne!!... "

Ennuyeux...

4 étoiles

Critique de Alex13 (Istres, Inscrit le 8 octobre 2008, 22 ans) - 27 juillet 2009

Le pire Stephen King que j'ai lu,je ne vois pas ce qu'il y a de genial dans ce livre j'ai eu l'impression de tourner en rond...

Ce livre est trop long à démarrer à mon goût, je n'ai pas réussi à accrocher à l'histoire ce qui fait que je ne l'ai pas trop aimé. Pourtant lorsque je l'ai commencé je l'adorais, au fil des pages la monotonie m'a pris et je ne l'ai pas autant savouré que Ca. Quand au film, j'ai failli m'endormir...

Il y a pourtant de très bons passages, mais pas assez.

Terrifiant... seulement à la fin

Terrifiant !

8 étoiles

Critique de MAGGUIL (, Inscrite le 22 février 2008, 39 ans) - 1 juin 2009

Qui n'a pas entendu un jour parler de Shining ?
En général, on sait que c'est l'histoire d'une petite famille qui habitera quelques mois un hôtel hanté et qui s'en brûlera les ailes. On se dit que ça va être une histoire banale, le style " mauvais film d'horreur " puisqu'on imagine déjà comment tout pourrait se dérouler :
" l'un d'eux aura des réticences à partir là-bas mais ils le feront quand même. Petit à petit le lecteur comprendra que l'hôtel est bien hanté mais la famille ne se sauvera pas en courant, au contraire elle restera. Un membre de la famille sera envouté par les forces maléfiques et se retournera contre les siens et puis il y aura la fin, soit elle sera heureuse soit ils seront tous morts..."
Mais il suffit de faire encore confiance à Stephen King pour l'ouvrir et le lire réellement sans préjugé car le tout est une incroyable surprise, le global est bien là mais le contenu est riche et sans limite. L'auteur nous promène dans son imagination débordante et terriblement effrayante. Ces personnages sont solides, il nous tient en haleine du début à la fin et croyez-le ou pas mais je n'ai rien vu d'ennuyant, j'ai même du mal à croire que d'autres se soient ennuyés.
Stephen King maîtrise le domaine de l'horreur sous tous ses angles. Les cheveux dressés sur la tête, j'ai suivi le périple de cette famille en étant à la fois subjuguée par le talent du maître. Mes " a priori " n'ont été que foutaises !

Très bien, mais...

9 étoiles

Critique de Alex_v (, Inscrite le 23 janvier 2009, 30 ans) - 5 février 2009

J'ai trouvé "Shining" très prenant (évidement mieux que le film!), je ne l'ai pas lâché et je l'ai terminé en 2 jours! Mais je trouve quand même dommage que dans la psychologie des personnages, on voit beaucoup plus Danny et son père. Wendy aurait pu être plus développée aussi (mon côté féminin sans doute!)
La fin est spectaculaire!

Monumental

10 étoiles

Critique de Bookivore (MENUCOURT, Inscrit le 25 juin 2006, 36 ans) - 30 mars 2008

Un livre monumental (un des tous meilleurs de King), et littéralement terrifiant. Meilleur que le film de Kubrick (pourtant génial dans sa forme, mais totalement raté en ce qui concerne l'adaptation).

Intéressant...

8 étoiles

Critique de Nomade (, Inscrite le 14 février 2005, 7 ans) - 31 décembre 2007

Tous les ingrédients sont réunis pour que Shining relève du suspense, de la folie et de la paranoïa. Vous prenez un hôtel isolé dans les montagnes. Vous prenez bien sûr des personnages hauts en couleur : un père de famille, qui lutte chaque jour pour ne pas replonger dans l'alcool, une mère jalouse de la relation que son mari a avec leur fils, et un fiston de 5 ans, très intelligent et doté du Don. Celui qui permet de savoir certaines choses sur les individus, ce qu'ils pensent, ce qu'ils craignent et redoutent... Le tout dans un décor hivernal avec une tonne de neige. Celle qui vous rend prisonnier.
Le rythme est assez haletant au début. La psychologie des personnages est dressée. Et puis il y a la magie des fantômes et des esprits qui hantent ce palace, un ancien fleuron de l'hôtellerie où les grands de ce monde se retrouvaient.
Très vite, le lecteur est emporté par le fantastique comme ces fameux buissons qui se déplacent et hapent les personnages. Un monde fantastique que je n'apprécie guère. Mais Shining reste un livre à lire. C'était la première fois que je lisais du Stephen King. Plutôt une agréable surprise.

Le chef d'oeuvre incontournable

10 étoiles

Critique de Erkenbrand (, Inscrit le 31 mars 2006, 33 ans) - 22 août 2007

Shining est pour moi l’œuvre la plus forte et la plus aboutie de Stephen King. Shining prouve ainsi l’incontestable talent de King, véritable maître de l’horreur qui excelle dans ce domaine. Avec ce roman, il n’a jamais été allé aussi loin en explorant nos peurs les plus profondes et les plus secrètes et ce livre a sans doute marqué quiconque l’ayant lu.
En se basant sur une histoire classique de demeure hantée, Shining se métamorphose sous la plume de Stephen King en un fascinant voyage au bout de la peur. Bien plus, le livre nous entraîne vers une escalade vers la folie meurtrière. En effet, King s’intéresse dans son roman profondément à ses personnages et tente de nous en livrer un portrait psychologique le plus complet possible. En effet, durant les deux cents premières pages, il développe minutieusement les relations et le caractère des personnages et qui seront déterminants par la suite. Le rythme lent du roman de King n’est ici pas un défaut et ne provoque pas d’ennui mais au contraire contribue à créer une atmosphère terrifiante. Le roman nous tient en haleine jusqu’à la fin. L’horreur dans le roman arrive progressivement mais sûrement.
Finalement, Shining est pour moi un véritable chef d’œuvre qui m’a marqué profondément.

Angoissant

10 étoiles

Critique de Janiejones (Montmagny, Inscrite le 20 avril 2006, 33 ans) - 11 mai 2007

Un roman écrit sans essoufflement, qui nous tient en haleine jusqu'à la toute dernière page. Tout le monde connaît l'histoire de Shining. Après avoir lu ce livre, personne ne voudra se trouver seul dans un grand hôtel perdu au milieu de nulle part...

il a fait pire

5 étoiles

Critique de Magicite (Saorge, Inscrit le 4 janvier 2006, 40 ans) - 4 janvier 2006

Lent à démarrer mais la psychologie des personnages est prenante. Pour une fois que King ne part pas dans ses extrapolations absurdes ce cliché ci (bin oui c'est une bête histoire de maison hantée) est pas mal exploité. Un reproche quand même: on n'a pas l'impression qu'il va au bout des choses dont il parle, ou alors ce n'est qu'une astuce narrative pour le suspense?

Mouais

6 étoiles

Critique de Chip (Nancy, Inscrit le 12 septembre 2005, 33 ans) - 23 septembre 2005

En fait je pense que j'attendais un peu trop de ce livre et ça explique pourquoi j'ai été un peu déçu, je trouve que c'est en effet un peu lent même si j'ai adoré le retour à l'hôtel du cuisinier je crois.
De même pour le film que j'ai vu ensuite, j'en attendais beaucoup et là j'ai encore été davantage déçu, je ne me suis pas plongé dans l'ambiance et les fins différentes entre le film et le livre m'ont encore plus dérouté.

Flippant

8 étoiles

Critique de Fugazi (, Inscrit le 19 février 2005, 36 ans) - 8 août 2005

Un roman qui fout des frissons.

Bouh!

Un très bon cru du King.

Terreur à l'Overlook

10 étoiles

Critique de Kreen78 (Limours, Inscrite le 11 septembre 2004, 40 ans) - 8 août 2005

Contrairement à certaines personnes, je n'ai pas trouvé ce roman lent. Les retours en arrière ne m'ont pas ennuyée. J'ai été captivée du début à la fin, et pourtant j'avais vu le film quelques années auparavant.

Je trouve même ce roman effrayant, dans la lignée de Cujo. Il est vrai que je n'en ai pas lu beaucoup de S. King, mais cela me suffit pour dire que Shining fera partie de mes livres de terreur préférés.

Je tiens à préciser que je préfère nettement la fin du livre à celle du film avec Jack Nicholson, même si je l'ai trouvé excellent dans ce rôle.

Stephen Le Roi

10 étoiles

Critique de Le petit K.V.Q. (Paris, Inscrit le 8 juillet 2004, 26 ans) - 1 mars 2005

J'ai goulument dévoré Shining. Je l'ai dévoré sous la pâle lueur de la lampe de ma cuisine, allongé entre deux chaises, mon iPod sur les oreilles (pour cette lecture, trois disques surtout : la musique d'"Orange mécanique", "Le Songe d'une nuit d'été" de Félix Mendelssohn, et, je vais un peu tricher, Beethoven, la magnifique "Symphonie Pastorale" et, surtout, intensément, la "Neuvième Symphonie", il n'y a rien de plus beau au monde), thé sur thé, ne voyant les heures passer. J'ai suivi intensément les délires alcooliques de Jack Torrance. J'ai adoré la fin, quand Wendy va faire à manger pour Danny, s'attendant à chaque instant à se faire bondir dessus par Jack, possédé par les forces maléfiques de l'Overlook (avec "Orange mécanique" sur les oreilles, je suais à grosses gouttes, je frémissais, j'avais des frissons). C'était exquis. Rien n'est plus beau que la lecture avec de la musique sur les oreilles. Surtout que Beethoven a aussi ce côté flippant, passant d'un pianissimo tendre à un allegro diabolique qu'a King, passant de dialogues limites niais entre un père et son fils à des pages terrifiantes. Les deux collent ensemble. A cause de ce foutu livre, j'ai passé une nuit blanche, car je venais de lire (entre autre), la scène où Jack taille les buis. Je n'ai pas dormi.
Je vais finir cette critique, en parlant du style de Stephen King. Beaucoup considèrent que cet auteur fait dans la petite littérature, que c'est uniquement divertissant, sans profondeur, ni de style. Eh ben non, Shining est un livre plus fin qu'il n'en a l'air : il évoque des thèmes comme la jalousie d'une mère quand elle voit son fils avec son père, les relations de couple, la folie meurtrière, la schizophrénie, j'en passe et des meilleurs. C'est profond. C'est écrit avec du style. Le style du roi est poétique. Il fait de longues descriptions, s'étend en longueur pour mieux nous faire peur. Avec de la complaisance diabolique dans ces descriptions horribles. King a le talent de faire entrer la petite littérature dans la grande. Il a le talent de nous croquer des personnages savoureux (la voisine d'avion de Dick Hallorann, intellectuelle). Il nous campe un univers pendant 200 pages, sans nous ennuyer. Il est talentueux, voilà tout. Son style est superbe, son imagination débordante, et quand on a un talent pareil, on s'attire les jalousies de quelques snobs prétentiards. Il est populaire, mais il fait de la qualité. Il a une vision de ses livres comme de gros hamburgers bien gras, avec des frites bien grasses... Pourquoi s'en priver, si on adore ça, sous prétexte de réputation dans les soirées mondaines ? Les gens qui critiquent King m'emmerdent profondément.
Rien que pour m'avoir fait frissonner, il mérite 5 étoiles !

FABULEUX

10 étoiles

Critique de Ayor (, Inscrit le 31 janvier 2005, 46 ans) - 1 février 2005

Extraordinaire roman. Scénario béton, ambiance envoûtante, personnages inquiétants: tout y est! L'overlook restera gravé dans ma mémoire. Merci Monsieur Stephen King.

Un bon roman, mais...

5 étoiles

Critique de MartinS (Lévis, Inscrit le 12 mars 2004, 38 ans) - 7 janvier 2005

Je n'ai pas été impressionné par ce roman principalement car je l'ai trouvé très prévisible. Il ne fallait pas être très futé pour comprendre ce que signifiait "Tromal" et ce qui allait arriver entre le père et le fils. Ce livre donne donc trop d'indices à mon avis et ne semble avoir aucun secret pour surprendre le lecteur.

Long, ennuyeux mais...

5 étoiles

Critique de Vince (, Inscrit le 17 août 2004, 28 ans) - 18 août 2004

Ce SK est le plus ennuyeux de ses livres malgré de bonnes idées et de bons personnages !

Il est certes très ennuyeux au début mais ensuite on s'accroche aux personnages et à leurs sentiments malgré une lenteur et quelques flash-back très très embêtants au livre!

Shining n'est pas un livre pour les impatients!

un classique

9 étoiles

Critique de Martell (, Inscrit le 27 février 2004, 65 ans) - 29 juillet 2004

Il ne fait aucun doute que Shining 'l'enfant-lumière' est le roman fantastique le plus apte à devenir LE classique du genre pour le prochain siècle. Un vrai délice de découvrir l'intimité de ce jeune couple et de leur enfant doué d'un 6e sens. S'occuper d'entretenir cette immense auberge à flanc de montagne l'hiver, une véritable occasion pour le mari pour faire un peu d'argent et d'écrire. Mais voilà que l'édifice vibre de sa propre existence.
L'escalade vers l'horreur se fait pas à pas, impossible de revenir en arrière, une fois que la lecture est entamée, le lecteur est capturé.
Un roman inoubliable!

Bof

5 étoiles

Critique de Christof13 (, Inscrit le 28 juillet 2004, 40 ans) - 28 juillet 2004

Je n'ai jamais vraiment accroché au style "King". Shining est un bon livre mais je ne suis pas vraiment emballé.
Le défaut principal de cet auteur est sa lenteur, lenteur, lenteur... Il a généralement de très bonnes idées mais il passe beaucoup trop de temps à planter certains éléments du décor et on y perd beaucoup en dynamisme. Certaines personnes adorent, moi cela m'ennuie.

Le vrai King

10 étoiles

Critique de Aaro-Benjamin G. (Montréal, Inscrit le 11 décembre 2003, 49 ans) - 14 juin 2004

Un incontournable dans la bibliographie de King. Peut-être un des huis clos les plus terrifiant jamais créé.

Forums: Shining

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  Grand Rex... 1 Patman 24 octobre 2013 @ 11:27

Autres discussion autour de Shining »