Australie - La nouvelle frontière
de Alessandra Mattanza

critiqué par Tistou, le 27 janvier 2019
( - 63 ans)


La note:  étoiles
La nouvelle frontière
« L’Australie est une terre de contrastes, facile à aimer, mais difficile à conquérir. Elle séduit le visiteur par ses villes splendides où il fait bon vivre dehors, jeunes et dynamiques, bordées par des plages de rêve, fourmillant d’œuvres artistiques et d’architectures futuristes. Elle fascine par la cordialité et la générosité de sa population, visages pluriethniques, esprits libres au cœur de pionnier. Elle inquiète par l’immensité de ses steppes désolées, la désolation des déserts de l’Outback, dernière frontière où l’horizon se perd dans une lointaine ligne sans fin.
L’Australie est un lieu d’une puissance inouïe, qui marque l’âme de son empreinte. Un pays qui aide à répondre à de nombreuses questions mais soulève simultanément une multitude d’interrogations. L’Australie est une aventure extraordinaire, inoubliable. Un voyage spirituel que les Aborigènes sont peut-être les seuls à comprendre vraiment. »

L’Australie, une terre facile à aimer. Certainement. Vue d’ici en tout cas, ce monde juste sous nos pieds d’Européens apparait en effet comme une dernière frontière, une terre magique et bouleversante et ce ne sont pas les photos d’Alessandra Mattanza qui nous en dissuaderont.
Photos et textes d’ailleurs car si l’ouvrage comporte de très nombreuses photos, les textes ne sont pas laissés de côté et explorent méthodiquement les différents aspects de l’Australie et de la civilisation australienne. L’ouvrage est divisé en chapitres :
- Sur la terre des dragons : l’histoire de l’Australie depuis sa découverte en 1606 par Luis Vaez de Torres et la colonisation qui s’en est suivie.
- La magie de Mère Nature, divisée en sous-chapitres colorés :
• Le rouge de la terre,
• Le vert de la forêt,
• Le bleu de la mer.
- Villes aux mille lumières et couleurs :
• Sidney, la magnifique,
• Melbourne, l’aristocratique,
• Canberra, la bureaucratique,
• Brisbane, la jeune,
• Adélaïde, l’artistique,
• Perth, la méditerranéenne,
• Hobart, l’étrangère.
- Un peuple jeune :
• L’âme aborigène,
• Les nouveaux pionniers,
• La mer et ses gens.

Tout est balayé, avec des textes plus que consistants, pour un véritable travail de fond. Seul le chapitre concernant les villes peut lasser, l’Australie faisant partie de ces pays jeunes qui ont peu d’histoire, d’édifices historiques et partant, une structure urbaine et un aspect des villes répétitif.
Une bonne préparation à un voyage australien !