Katanga - tome 3 : Dispersion
de Fabien Nury (Scénario), Sylvain Vallée (Dessin)

critiqué par Le rat des champs, le 31 janvier 2019
( - 69 ans)


La note:  étoiles
Folie et violence
Les diamants et la possibilité de devenir riche très rapidement s'emparent des hommes, de tous les hommes, sans exception. En ce début des années soixante, la violence et la rapacité sont partout, et beaucoup y laissent leur vie. On croise des mercenaires, des "affreux" comme on disait à l'époque, des politiciens africains assoiffés de pouvoir et de richesses, des hommes d'affaires et des aventuriers blancs sans scrupules . C'est l'époque où Patrice Lumumba, considéré comme le héros de l'indépendance congolaise, est assassiné avec une barbarie stupéfiante. A chaque page, le magnifique dessin de Sylvain Vallée nous conduit dans ce festival des horreurs, dans un pays où les hommes pourraient vivre heureux s'ils n'étaient pas devenus fous. Evidemment, cette histoire ne peut que mal finir pour ceux qui ont encore un peu d'humanité en eux, comme Charlie et Alicia, et seuls les plus ignobles salopards survivront et deviendront richissimes. Que dire de plus? Cette bédé est un chef d'oeuvre, et cet album clôt définitivement la trilogie de Nury et Vallée, aussi flamboyante que l'autre, celle qui fait référence dans le domaine de la bédé, "Il était une fois en France".
Du grand art, une bédé somptueuse. On ne peut après avoir lu cette série que s'incliner et dire bravo les artistes