Que faire des cons ? pour ne pas en rester un soi-même
de Maxime Rovere

critiqué par Antihuman, le 24 janvier 2019
(Paris - 36 ans)


La note:  étoiles
Vision intime de l'auteur
J'ai feuilleté distraitement ce livre chez un libraire (car j'achète très rarement, grand bien me fasse) j'ai juste trouvé que ça pourrait plaire à ces vieux gars et premiers de classe qui nous gouvernent; ceux-là mêmes dont le métier est de dénoncer leurs petits copains... Et je ne parle pas là de la bonne du curé et encore moins de celle du rabbin.

Il n'y a qu'à voir comment ça fonctionne chez nous et comment les technocrates et divers imbéciles - en réalité à l'esprit fermé depuis longtemps - sont aidés par toute une caste chaque jour et chaque nuit que dieu fait. Bref, vous aurez compris que ce livre n'est absolument pas drôle et au contraire soporifique au possible.

Et puis être con c'est tout un style avec une série d'habitudes, cela est presque inné: le fait est, de plus, que la majeure partie des cons ne croit pas l'être en général. Observez donc ce grand peuple en action, vous le constaterez vous-mêmes !

Je paris que ce livre se vendra encore et encore. Et ce type continuera sûrement longtemps à pratiquer moult conférences.