Hétéronymes
de Pentcho Slaveikov

critiqué par Reginalda, le 21 janvier 2019
(lyon - 52 ans)


La note:  étoiles
Des poèmes entre histoire bulgare et thématique universelle
À l'approche du Printemps des poètes, les éditions du Cygne ont publié le premier livre de Pentcho Slaveïkov (1866-1912) disponible en français. Il est traduit et préfacé par Denitza Bantcheva, ancienne lauréate du Prix Claude Sernet, qui est aussi la principale traductrice d'un autre grand poète bulgare, Nikolaï Kantchev (1936-2007).
Hétéronymes est un recueil qui permet de mesurer l'originalité et la diversité d'inspiration de Slaveïkov qui attribua une partie de son œuvre à une kyrielle de personnages de fiction, des années avant que Fernando Pessoa ne crée les siens.
Ce choix de poèmes s'inspire par endroits de l'histoire bulgare, en évoquant des figures ou des événements marquants, mais la plupart des textes relèvent d'une thématique proprement universelle, et frappent par leur modernité.
Les amateurs de poésie ne manqueront pas d'apprécier l'occasion, qu'offre ce livre, de découvrir un auteur remarquable.