Un Amour de Cochon de Antoine Bertal-Musac

Un Amour de Cochon de Antoine Bertal-Musac

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par LaMarne, le 17 janvier 2019 (Inscrit le 17 janvier 2019, 47 ans)
La note : 10 étoiles
Visites : 392 

Un auteur à découvrir absolument !

Ce roman nous met au pied du mur dès les premières pages : que seriez-vous prêt à faire par amour ? Antoine Bertal-Musac construit son intrigue autour de cette réflexion et s’amuse à nous faire exploser les méninges. Dès le début, il est quasi impossible de s’attendre à la fin que nous offre l’auteur : il y a un effet de surprise total qui nous prend vraiment aux tripes. Pour cette lecture, nous rencontrons Flor et Antoine, un couple qui s’aime profondément depuis leurs années lycées. Leur vie bascule lorsque Flor commence à montrer des signes de faiblesses et de maladie : le verdict tombe, assommant et brutal… Flor est malade, son cœur est faible et le médecin n’est pas spécialement optimiste face à l’avenir : Flora besoin d’un nouvel organe pour vivre mais la liste est tellement longue, les personnes prioritaires sont tellement nombreuses. La vie semble à un point de non retour pour Antoine pour qui il est hors de question de vivre sans sa femme. Très rapidement, le lecteur comprend que la vie d’Antoine ne tourne qu’autour de Flor : il dort Flor, se lève Flor, mange Flor. C’est une vision assez triste, assez « macabre ». Antoine a déjà fait son choix dans le silence, il suivra Flor dans la tombe et cherche alors la meilleure solution pour ça. Parallèlement, nous rencontrons Virginie, la sœur de Flor, qui annonce clairement la couleur. C’est un personnage très structuré, très « carré » dans sa façon d’être et va jusqu’à couver Flor jusqu’à évincer Antoine. La vie semble à nouveau sourire au couple et reprendre de plus belle quand Flor est autorisée à rentrer chez elle. Trois mois s’écoulent sans problèmes puis un jour le drame : c’est une rechute aux Enfers pour Flor. Dès lors s’engage une course contre la montre, contre le temps destructeur et Antoine, se réveille un matin, découvrant la disparition de sa femme et de Virginie.

Lorsqu’Antoine découvre la disparition de sa femme, c’est une véritable catastrophe : le professeur des écoles perd progressivement ses moyens en voyant qu’il n’obtient aucune réponse de la famille de Flor. Antoine décide alors de partir à la recherche d’amis oubliés et part à la rencontre de Valéry, l’ex même de Virginie. Les deux hommes, qui ont des retrouvailles timides, retrouvent peu à peu leur complicité d’antan. La disparition de Flor prend un nouveau tournant notamment quand Antoine découvre que toutes leurs économies ont disparu : une vérité prend germe dans son esprit, Virginie, Flor sont parties pour recourir à une transplantation illégale d’organe. Antoine part alors en Croatie, dépose des avis de recherches sur sa femme, découvre un musée des cœurs brisés, et retourne en France… Sans succès… Il faudra attendre des petits mails, au bon vouloir de Virginie pour apaiser le professeur. Et quand Flor rentre, ce que redoutait Antoine s’est produit.

Voilà en gros l’intrigue principale de cette petite pépite. On sent vraiment un petit effet « thriller » qui nous prend au dépourvu dans note lecture, je trouve. Outre le fait que cette lecture s’annonçait triste (je suis une sensible !), j’ai été attirée par toutes les questions que l’auteur souhaitait susciter chez le lecteur et sérieusement, il y en a un paquet ! De plus, à cette intrigue principale se rajoute toutes sortes de « mini-intrigues », dont une qui est en lien direct avec le titre même du roman. Alors à vrai dire, cette intrigue là, je m’y attendais un peu mais j’ai plus été surprise par les questions qu’elle soulevait. A vrai dire, ce roman est très beau, sur la forme, mais sur le fond il dérange nos convictions nos croyances je trouve. Valéry est un bon exemple car il ne cesse de demander à Antoine pourquoi il est contre la transplantation d’organe de Flor (illégale…) alors qu’elle pourrait lui sauver la vie. Antoine n’aime-t-il pas Flor ? Et c’est là qu’on entre dans un cul-de-sac interminable : « Que suis-je prêt(e) à faire par amour ? » « Que suis-je prêt(e) à accepter par amour ? » C’est une question tellement légitime et pourtant… absolument pas évidente. Peut-on aller contre nos convictions pour l’être aimé ? Peut-on mettre de côté nos croyances, nos craintes… Tout ceci, l’auteur nous amène à le considérer, à y réfléchir durant son roman et j’ai été surprise de prendre parti pour tel personnage à un instant T, et quelques pages plus tard, je prenais plus parti pour un autre.

Ce roman nous pousse vraiment dans nos retranchements, nous invite à réfléchir, à reconsidérer nos idées, nos convictions et c’est vraiment ce point là que j’ai adoré. Antoine Bertal-Musac nous fait comprendre qu’on peut tenir un certain discours un jour et suite à une catastrophe, notre façon de penser s’en retrouve totalement bousculer. Je pense que la grande morale de ce livre est celle de ne jamais camper sur ses positions. Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, comme dirait le proverbe, mais ce livre en est vraiment un très bon exemple. Autre question que ce livre soulève… l’éthique scientifique. Du moins, je ne sais pas comment exprimer cette dernière idée. L’auteur nous apporte un regard nouveau sur les progrès de la science et pointe du doigt le fait que l’homme a tendance à se comporter comme Dieu, à vouloir guérir coûte que coûte, même jusqu’à emprunter des voies douteuses.

Sans oublier que l’auteur s’attarde énormément à décrire/décrypter les relations qui lient les différents personnages entre eux : liens d’amour, liens d’amitié, lien de famille… tout y passe ! On ne s’arrête pas qu’à un seul aspect dans ce roman, il y a vraiment une palette très variée ce qui enrichit notre lecture. La plume de l’auteur est divine, honnêtement il y a des citations tout à fait merveilleuses !

E N B R E F : Un roman vraiment magnifique sur le fond et la forme. L’histoire nous pousse à considérer de nouveau nos convictions, nos croyances et l’auteur s’amuse à nous bousculer tout au long de notre lecture. Antoine est un personnage très sincère et très amoureux de sa femme. On suit de près les différentes relations qui animent Antoine/Flor, Antoine/Virginie, Antoine/Valéry, Flor/Virginie, Virginie/Valéry… Antoine Bertal-Musac nous offre un roman tout à fait complet : tant humainement que psychologiquement. Pour moi c’est un véritable coup de cœur.

Message de la modération : Le Masque d’Or édite par souscription préalable - Présentation du livre par l'auteur

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Un Amour de Cochon

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Un Amour de Cochon".