Ca raconte Sarah
de Pauline Delabroy-Allard

critiqué par Krys, le 17 janvier 2019
(Haute-Savoie - 36 ans)


La note:  étoiles
Passion
C'est l'histoire d'une passion, d'un amour fou qui emporte les amoureux dans leurs recoins jamais explorés. Elle (la narratrice) raconte Sarah, rencontrée par hasard au détour d'un dîner, et qui deviendra Passion. Passion dévorante, passion-noyade.
Ce premier roman de Pauline Delabroy-Allard est réussi.

J'ai vraiment aimé : l'écriture, fluide et très belle
le rythme du livre, composé de 30 courts chapitres qui rendent la lecture dynamique
la précision des sentiments décrits
le thème de la musique de chambre très présent, car Sarah est violoniste
J'ai moins aimé : la deuxième partie du roman, qui est un peu plus lente que la première
la fin, que j'imaginais autre

Citation :
"Alors, c'est comme ça ? La vie peut s'arrêter, l'amour peut mourir, et ce monde peut continuer, juste à côté, dans le même temps, dans le même espace, à étinceler de beauté ?"