Le justicier d'Athènes
de Pétros Márkarīs

critiqué par Jfp, le 13 janvier 2019
(La Selle en Hermoy (Loiret) - 71 ans)


La note:  étoiles
finitions à l'antique
En pleine crise économique, un justicier anonyme, qui signe ses crimes "le percepteur national", assassine des personnalités diverses ayant dissimulé des sommes énormes au fisc. Il va rapidement devenir un héros populaire, déclenchant des mouvements de foule venant s’ajouter aux manifestations quotidiennes qui paralysent la ville d’Athènes, dans une Grèce rongée par la crise économique et croulant sous les diktats de la "troïka". Le commissaire Charistos s’englue dans son enquête, lui qui peut prédire chacun des crimes de la série mais s’avère incapable d’avoir la moindre piste, jusqu’au jour béni où il accepte l’aide d’une profileuse. Un polar sociologique, qui va nous amener à mieux comprendre le quotidien vécu par une population prête à préférer le crime à la corruption. Hélas, l’auteur nous lasse un peu avec la description minutieuse des encombrements de la capitale et des moyens de les éviter. Des indications sans doute très utiles à un conducteur de taxis débutant, mais guère au lecteur impatient de connaître le nom de l’assassin…