Voix Nocturnes
de Amélie De Lima

critiqué par Ayor, le 10 janvier 2019
( - 46 ans)


La note:  étoiles
Plus un drame qu'un thriller psychologique
Il s’agit là d’une nouvelle ou alors d’un roman très court, au choix, et de fait il se lit très rapidement.

L’histoire sans être passionnante se lit aisément, sans toutefois nous emporter pleinement.
Plus un drame qu’un véritable thriller psychologique, l’auteure décrit le calvaire vécu par une femme dont le fils, gravement malade sur le plan psychiatrique et dépourvu de soins, se perd dans les tréfonds de son esprit altéré et de la toxicomanie.
Le problème posé est celui de l’ambivalence d’une mère, qui devant le tableau clinique alarmant de l’état de santé mentale de son fils, semble vouloir l’aider mais redoute profondément le milieu de la psychiatrie dont il relève, pleine d’idées reçues sur le sujet.
À qui la faute ?

Un dernier mot sur la fin, étonnante et complètement inattendue. J’avoue ne pas avoir saisi ce que l’écrivaine a voulu transmettre à travers celle-ci, et reste donc sur ma faim. Dommage.