Et la Gauche devint la putain de l'Islam de Pierre Cassen

Et la Gauche devint la putain de l'Islam de Pierre Cassen

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Economie, politique, sociologie et actualités

Critiqué par CHALOT, le 8 janvier 2019 (Inscrit le 5 novembre 2009, 70 ans)
La note : 5 étoiles
Visites : 471 

Un étonnant itinéraire

« Et la Gauche devint
la putain de l'Islam »
de Pierre Cassen
Editions Riposte laïque
315 pages
novembre 2018



Le titre me déplaît car il est insultant pour la gauche et pour les « putains » mais bon, connaissant Pierre Cassen, son talent et ayant envie de mieux connaître cet homme avec qui j'ai milité, j'ai lu tout le livre et ceci d'une traite.
Ce livre est constitué de deux parties : la première est composée de 12 portraits au vitriole de ces fameux représentants de la gauche.
Pierre Cassen n'y va pas avec le dos d'une cuillère, il frappe très fort.
Ce qui me gêne ce ne sont pas les coups, les débats peuvent être musclés, ce qui me dérange c'est que parmi ces 12 personnes censées être de gauche, 6 n'y sont pas et notamment Macron et Cohn Bendit....
Pourquoi parler alors de la gauche ?
Je sais Cohn Bendit a été de gauche, pas longtemps et y a cinquante ans.....C'est comme si, on classait Mussolini à gauche parce qu'il a été socialiste dans sa jeunesse !?

La deuxième partie, qui représente les 2/3 du livre est une auto-biographie intéressante où l'auteur nous explique son histoire, le cheminement de sa pensée et les raisons qui l'ont poussé, lui l'ancien ouvrier du livre, militant CGT a débattre voire à mener des combats communs au nom de la lutte contre l'islamisation avec des identitaires et des militants se réclamant de l'extrême droite.

Certains- et cela le fait sourire- prétendent qu'il serait un Doriot, en référence à ce responsable national communiste devenu fasciste et collaborateur actif durant l'occupation.

A mon avis, si l'orientation de Pierre Cassen est à combattre, ce n'est pas en utilisant des raccourcis à l'emporte pièce que l'on peut réussir à démonter son argumentation de confusion entre l'islam comme foi et l'islamisme .
Je regrette le Pierre Cassen du tout début des années 2000 qui réussit à mobiliser des centaines et centaines de femmes d'origine musulmane contre le port de signes religieux visibles à l'école.
A ce moment là il réalisait une alliance du peuple des laïques, toutes origines réunies contre l'intégrisme.
Il semble nier que les premières victimes des islamistes sont les familles issues de l'immigration qui sont sommées d'obéir à des préceptes réactionnaires.
La République doit être restaurée dans tous les quartiers de nos villes et nous devons lutter contre les apprentis sorciers qui s'allient avec les islamistes mais ce combat républicain doit être mené par tous ceux qui se réclament de la République et certainement pas avec ces autres fossoyeurs que sont les identitaires.

Pierre Cassen a été communiste, trotskiste, anti fasciste, aujourd'hui il semble aller vers des rives dangereuses et d'ailleurs, quand il raconte sa rencontre avec Marine Le Pen, il avoue les divergences importantes qui les séparent.

Jean-François Chalot
Je suis en désaccord avec Pierre Cassen sur son orientation et la manière dont il la développe mais la partie autobiographique est passionnante, ce qui explique ma "note"

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Et la Gauche devint la putain de l'Islam

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Et la Gauche devint la putain de l'Islam".