L'Âme d'une pieuvre de Sy Montgomery

L'Âme d'une pieuvre de Sy Montgomery

Catégorie(s) : Arts, loisir, vie pratique => Animaux , Littérature => Biographies, chroniques et correspondances

Critiqué par Colen8, le 7 janvier 2019 (Inscrite le 9 décembre 2014, 77 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 217 

Invertébré aux pouvoirs mystérieux

Ecrivaine naturaliste ayant exploré tous les continents à l’exception de l’Antarctique et bien connue du public, Sy Mongomery a eu à 50 ans passés comme un coup de foudre dès sa première rencontre à l’aquarium de Boston avec la pieuvre Athéna, un poulpe géant du Pacifique Nord. D’emblée séduite par le regard, la douceur de la peau, les caresses des ventouses portées par les huit bras, les couleurs souvent associées à l’humeur, elle s’est impliquée dans la connaissance de cet invertébré des tout premiers temps déjà connu des anciens peuples méditerranéens pour son intelligence. Poussée par le désir de les voir évoluer dans leur milieu océanique naturel, après plusieurs années de visites hebdomadaires à l’aquarium et une formation laborieuse à la plongée en eau profonde, la voici en plein océan une fois dans le golfe du Mexique, une autre parmi les récifs coralliens de Moorea subjuguée par ces visions de toute beauté, comme en état de conscience modifiée hors du temps dont elle se dit transformée.
Imaginé comme un monstre naufrageur par Victor Hugo et Jules Vernes mais dépourvu de toute protection dans le monde sous-marin peuplé de prédateurs, le poulpe géant a appris à déployer des trésors d’astuces pour survivre ainsi depuis le Dévonien. Fort de 300 millions de neurones répartis entre le cerveau et les bras c’est sûrement l’un des rois du camouflage. Ses yeux si expressifs, sa mémoire, son naturel curieux et joueur, sa faculté d’empathie dans l’aptitude à reconnaître les personnes, à sentir leurs humeurs en font un animal très recherché des aquariums. Sa sociabilité avec les soigneurs comme avec le public vient de ce qu’il secrète l’équivalent de la dopamine, neurotransmetteur de la récompense, et de l’ocytocine correspondant à l’hormone du câlin. Les relations qu’il suscite sont proches de celles qui s’échangent avec des animaux de compagnie. Et qui a oublié Paul le poulpe dont les pronostics en 2010 ont enflammé le mondial de foot en Allemagne?

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: L'Âme d'une pieuvre

Il n'y a pas encore de discussion autour de "L'Âme d'une pieuvre".