Missions spéciales
de Boris Akounine

critiqué par Kostog, le 4 janvier 2019
( - 46 ans)


La note:  étoiles
Jack l'Eventreur rôde dans Moscou
Missions spéciales est le tome 5 des aventures d'Eraste Fandorine. Il est composé de deux courts romans : Le Valet de pique, une enquête au ton assez badin où Fandorine doit faire face à un escroc de haut vol, dont les deux principaux atouts consistent en sa capacité à susciter la confiance et à se travestir afin de duper au mieux son entourage, puis des personnages de plus en plus hauts placés. Fandorine est secondé par Tioulapov, un jeune policier, peu gâté par la nature et assez emprunté, mais qui forme le contrepoint idéal à l'habileté de l'enquêteur du général-gouverneur de Moscou.

L'intrigue est assez légère et par la facilité de son dénouement tient un peu du conte.

La seconde enquête intitulée Le Décorateur, frappe au contraire par le côté peu ragoûtant de son objet puisque Boris Akounine choisit de donner une suite aux crimes de Jack l'Eventreur, dont nous découvrons qu'il pourrait être russe... Akounine ne nous épargne pas les scènes macabres dans un Moscou où nous passons de la morgue aux quartiers miséreux.

Cette alliance entre les personnages assez drôles de Fandorine et de ses acolytes et les descriptions sanguinolentes de ces meurtres m'a passablement surpris : c'est un peu Hannibal Lecter débarquant au milieu de Chapeau melon et bottes de cuir.

Dans ce récit, l'enquête est plus complexe et la personnalité du criminel, même si on peut la juger très littéraire, plus aboutie.

Une lecture distrayante en dépit de ces quelques remarques concernant Le Décorateur.