Le Pop art
de Marco Livingstone

critiqué par Septularisen, le 30 décembre 2018
(Luxembourg - 51 ans)


La note:  étoiles
LE POP ART ET SON EVOLUTION AU COURS DES ANNEES…
Marco Livingstone (*1952) est historien de l’art, il a été conservateur et directeur de musée. Organisateur de nombreuses expositions sur les Pop Artistes : Stephen BUCKLEY, Patrick CAULFIELD, Peter PHILIPPS… Il a également publié des monographies de Pop Artistes, entre autres, d’Allen JONES, R.B. KITAJ et David HOCKNEY…

Dans son livre il retrace l'évolution du Pop Art depuis les années 50 jusqu'au «Néo-Pop», des années 80. On retrouvera ainsi p. ex. dans l’introduction le «Pré-Pop» où il examine les origines du Pop Art et ses sources (le Dadaïsme, Marcel DUCHAMP (1887 – 1968), Kurt SCHWITTERS (1887 – 1948)), et ses prolongements actuels européens et américains. Il nous parle notamment du rôle des artistes : Edward HOPPER (1882 – 1967), Fernand LEGER (1881 – 1955), Francis PICABIA (1879 - 1953), ou encore l’américain Stuart DAVIS (1892 – 1964) …

Suivent ensuite «Les fondements du Pop», avec p. ex. les artistes Robert RAUSCHENBERG (1925 - 2008) et Jasper JOHNS (*1930)… «Le Pop Classique» avec Roy LICHTENSTEIN (1923 - 1997) et Claes OLDEBURG (*1929)… «La maturité du Pop» avec Patrick CAULFIELD (1936 - 2005) et Peter PHILLIPS (*1939) et pour finir «L’héritage du Pop» avec les russes de Komar et Melamid, - composé de Vitaly KOMAR (*1943) et Alexandre MELANID (*1945) -, ou bien encore l’américain Allan McCOLLUM (*1944)…

«Pop Art» de M. LIVINGSTONE est tout d’abord et avant tout un ouvrage magnifiquement illustré.
Cela revêt une importance capitale quand on sait que le Pop Art avec ses couleurs criardes fut avant tout un art visuel. On est donc heureux ici de retrouver des stupéfiantes photos couleur, pleine page, qui vraiment apportent une nouvelle façon d’être vues aux œuvres qu’elles représentent! Autre particularité de ce livre, le texte très novateur de M. Marco LIVINGSTONE qui analyse avec une très grande clarté l'évolution et toute la complexité de ce mouvement. Chaque artiste cité est replacé dans son contexte et dans le contexte de l’époque.

Quelques regrets, comme toujours, notamment l’absence quasi totale des Pop Artistes féminines, même Marisol ESCOBAR (1930 - 2016) pourtant parmi les fondateurs du mouvement ne trouve pas grâce aux yeux de M. LIVINGSTONE…
L’édition de ce livre que j’ai eue en main datant de 2000, il a bien sûr un peu vieilli, et les dernières recherches et découvertes sur le Pop Art n’y figurent bien sûr pas… Ainsi p. ex. dans le chapitre dédié à «L’héritage du Pop», il ne nous présente réellement qu’un seul artiste qui a aujourd’hui réellement «percé» comme Pop Artiste à savoir Jeff KOONS (*1955) et encore seules de ses premières œuvres des années 80 nous sont présentées!

En conclusion, un très bon livre pour la découverte du Pop Art, comme manifestation la plus populaire de l'art moderne d’un mouvement qui reste toujours assez mal connu!