Mil Unuaj Vortoj En Esperanto
de Heather Amery, Stephen Cartwright (Dessin)

critiqué par Elya, le 29 décembre 2018
(Savoie - Dauphiné - Ardèche - 29 ans)


La note:  étoiles
Mes 1000 premiers mots en espéranto
Ce livre est depuis presque un an un des livres de chevet de mon fils, qu'il adore regarder seul dans son lit avant de s'endormir. Nous avons même dû le cacher parfois tellement il ne voulait regarder que celui-là. Il s'agit plus d'un imagier que d'une histoire, présentant 1000 mots empruntés au quotidien et à l'imaginaire de l'enfant. La plupart des double-pages présentent une scène de vie ou des images sur la même thématique : le sport, la maison, la fête, le cirque, les couleurs, les verbes, la ferme etc. Autour de chaque dessin central, il y a des images représentant des objets que l'on voit dans la scène centrale, avec leur nom (en espéranto) en dessous : le marteau, le violon, l'aspirateur, etc. Le livre laisse ainsi plein de possibilités : chercher l'image autour ou dans le dessin, nommer l'image, former des paires, ou encore décrire la scène.

Les couleurs sont vives et donc attractives, les dessins reconnaissables bien qu'un peu caricaturés et simplifiés.

Le livre existe en plusieurs langue, sa langue d'origine est l'anglais (Royaume-Uni), celle de la présente édition l'espéranto, mais quelque soit la langue le livre est compréhensible par tout le monde puisqu'imagé.

Traduction en français du titre du livre : mes 1000 premiers mots en espéranto.

Âge de l'enfant qui a pris plaisir à regarder ce livre d'images : 2-3 ans.
Degré de stéréotype de genre du livre : faible (présence de personnages de sexe féminin et masculin dans des rôles parfois stéréotypés, mais pas systématiquement, notamment pour les enfants - les garçons dansent comme les filles, les filles bricolent comme les garçons).