Sorcières de Mona Chollet

Sorcières de Mona Chollet

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Economie, politique, sociologie et actualités , Sciences humaines et exactes => Essais , Sciences humaines et exactes => Histoire

Critiqué par Elya, le 29 décembre 2018 (Savoie - Dauphiné - Ardèche, Inscrite le 22 février 2009, 29 ans)
La note : 6 étoiles
Visites : 368 

Représentations sur les femmes du temps des sorcières à nos jours

L'auteure est journaliste au Monde Diplomatique et a déjà publié d'autres ouvrages sur les représentations des personnes de sexe et genre féminin au XXIème siècle. L'objectif de l'ouvrage présent (bien qu'il ne soit à mon goût pas assez explicitement présenté) est d'expliquer en quoi il existe une continuité voire une relation causale entre les représentations et comportements discriminatoires envers les femmes lors de l'époque de la chasse aux sorcières en Europe et de nos jours.
J'ai apprécié les premières pages de l'introduction, où l'auteure part de sa représentation personnelle de ce qu'est une sorcière, à partir d'un ouvrage de littérature jeunesse qui l'a marqué. Cela peut nous faire nous interroger également sur nos propres représentations. Elle en profite ensuite pour détailler les différentes représentations de la sorcière dans la littérature, puis, surtout, les grandes lignes consacrées à l'histoire des procès pour sorcellerie en Europe. Cependant, ce n'est pas le coeur du livre, qui s'articule en 4 grandes parties, chacune faisant un parallèle entre l'époque des procès de sorcières et celle d'aujourd'hui.

Ces quatre parties portent sur les représentations négatives :
1) des veuves et des célibataires ;
2) des femmes sans enfant ;
3) des femmes âgées ;
4) plus généralement, sur les femmes et la nature.

Plus j'ai avancé dans l'ouvrage et plus je me suis lassée des successions d'anecdotes contées par l'auteure. Pour établir un parallèle entre les représentations négatives sur les femmes d'hier et d'aujourd'hui, l'auteur se base plutôt sur des anecdotes tirées notamment d'oeuvres culturelles, ou d'articles journalistiques, plutôt que de données factuelles plus générales, issues par exemple d'enquêtes statistiques (qui pourtant existent, et depuis déjà plusieurs décennies). Certes ces anecdotes sont sans doute très illustratives de données plus générales ; mais nous n'en avons pas la preuve dans le livre lui-même. Cela donne aussi un peu une impression de lecture clairement à charge de l'histoire, sans recul, et je trouve cela frustrant.
J'ai vraiment délaissé cette lecture par lassitude, d'autant plus qu'établir un "simple" constat des représentations sur les femmes ne donne pas je trouve de pistes d'action pour améliorer les représentations, et surtout, les comportements individuels et collectifs vis-à-vis des personnes de sexe féminin.

Sur un sujet assez similaire, j'ai de loin préféré la concision et l'étayage empirique de l'ouvrage collectif Contre les jouets sexistes (critique ici : http://www.critiqueslibres.com/i.php/vcrit/43737) ou encore, moins étayé scientifiquement, mais assez généraliste et concis, Du côté des petites filles d'Elena Gianini Belotti, qui date déjà de 1973.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Sorcières

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Sorcières".