Les insulaires
de Christopher Priest

critiqué par Kabuto, le 26 décembre 2018
(Craponne - 59 ans)


La note:  étoiles
îles mystérieuses
Coincé entre deux continents constamment en guerre, l’archipel du rêve contient une multitude d’îles. Impossible d’en connaitre le nombre exact car un étrange phénomène de vortex brouille toutes les tentatives de cartographie précise. Un cadre idéal pour l’auteur qui peut ainsi donné libre cours à son imagination. Présenté comme un inventaire des principales îles, ce guide nous indique les visas à obtenir, la monnaie et les dangers ou curiosités que l’on découvrira en se rendant sur place. Une entrée en matière surprenante, parsemée de chapitres plus classiques qui nous permettent de faire la connaissance de personnages marquants ou d’approfondir un peu les mystères de l’archipel. L’auteur revient dans ce livre sur un monde qu’il avait déjà exploité dans deux autres titres -L’archipel du rêve et la fontaine pétrifiante - Un bien curieux patchwork qui peut surprendre certains lecteurs mais qui est typique du style de Christopher Priest trop souvent catalogué comme simple auteur de science-fiction alors qu’il est pour moi bien plus que cela. La preuve avec ces Insulaires qui ne m’ont pas laissé indifférent.